Au tour du fédéral d'ouvrir son jeu

David Heurtel présidera lundi une rencontre de travail avec... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

David Heurtel présidera lundi une rencontre de travail avec ses homologues provinciaux et la ministre fédérale Catherine McKenna, à Montréal.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Pendant que Gaétan Barrette réclame l'asymétrie dans l'utilisation de fonds fédéraux accrus en santé, son collègue de l'Environnement, David Heurtel, semble avoir eu gain de cause sur ce principe dans la lutte contre les changements climatiques. Le gouvernement fédéral aurait préféré l'imposition d'une taxe nationale sur le carbone au lieu d'un marché du carbone, mais «il a évolué dans sa pensée», a révélé M. Heurtel. Ottawa s'est rallié à la position des provinces qui réclament le droit d'y aller de leurs propres mesures, au lieu d'être soumises à un plan fédéral uniforme. L'Alberta et la Colombie-Britannique ont opté pour une taxe sur le carbone, alors que le Québec et l'Ontario se sont joints à un marché du carbone avec la Californie. À l'inverse d'une taxe, un marché fonctionne sur la base de ventes de crédits aux entreprises polluantes, un incitatif à diminuer leurs émissions de GEA.

David Heurtel présidera lundi une rencontre de travail avec ses homologues provinciaux et la ministre fédérale Catherine McKenna, à Montréal. «Il faut que chaque province fasse sa part, mais le gouvernement fédéral aussi, dit-il. Dans les tables de travail créées après le Sommet de Paris, on voit la volonté fédérale dans les technologies propres, les infrastructures et l'adaptation. Mais il faut que ça s'arrime avec les priorités des provinces telles que l'électrification des transports pour le Québec.» 

Le ministre avoue par ailleurs que les intentions du gouvernement Trudeau demeurent inconnues dans plusieurs domaines importants. Il donne pour exemple les investissements dans les hydrocarbures, les transports maritimes et interprovinciaux qui sont de compétence fédérale.

Cette rencontre des ministres de l'Environnement survient au moment même où la légalité du marché du carbone est contestée devant les tribunaux en Californie. Des gens d'affaires regroupés autour de la chambre de commerce de l'État font valoir qu'il s'agit d'une taxe illégale. Ils ont été déboutés en première instance, mais font appel de cette décision.

Le ministre Heurtel, qui a rencontré son homologue californien jeudi, en compagnie du ministre ontarien Glen Murray, dit avoir reçu la garantie que le gouverneur Jerry Brown demeure totalement acquis au marché du carbone.

Au cours des derniers jours, les journaux ontariens ont mis en doute le succès des mises aux enchères de crédits du carbone par le Québec et la Californie. David Heurtel rétorque qu'on en a vendu trois fois plus qu'en mai au Québec pour une valeur totale de 60 millions $. «Comme dans tous les marchés, il y a des hauts et des bas», dit-il. Ces revenus vont au Fonds vert, mis sur pied pour appuyer les efforts publics et privés de réduction des gaz à effet de serre.

La conférence des ministres de l'Environnement vise à mettre la table pour celle des premiers ministres, qui doivent décider en novembre des mesures à prendre pour donner suite au Sommet de Paris sur les changements climatiques.

Dimanche, David Heurtel et Glen Murray de l'Ontario rencontreront leurs collègues des provinces maritimes. Le Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse n'ont pas encore décidé si elles iraient du côté d'une taxe sur le carbone ou si elles se joindraient au marché du carbone du Québec et de l'Ontario. À elles seules, ces deux provinces représentent 50 % de l'économie canadienne et 60 % de la population.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer