Les enjeux sont clairs

Martine Ouellet a bien défendu son projet hier;... (La Presse canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Martine Ouellet a bien défendu son projet hier; il sera intéressant de voir quels seront ses appuis au premier tour. Si elle tombe, c'est entre Lisée et Cloutier que les jeux se feront.

La Presse canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Les membres du Parti québécois qui éliront un nouveau chef à la fin de la semaine prochaine ne pourront pas se plaindre d'un manque de choix. Les débats des dernières semaines, dont celui d'hier à Montréal, ont montré des points de vue radicalement opposés sur les grands enjeux qui ont mobilisé les péquistes au cours de la dernière décennie, la langue, la laïcité et la démarche vers la souveraineté.

Le ton des échanges était moins agressif, ce qui n'a pas empêché les partisans de Martine Ouellet de huer Alexandre Cloutier quand ce dernier a refusé de s'engager sur l'affichage en français. Cloutier réagissait aux propos de sa collègue qui avait fait valoir que même Robert Bourassa a utilisé la clause du nonobstant pour légiférer sur l'affichage. «Je ne pense pas qu'au Québec, la problématique soit l'affichage», a dit Cloutier dans un premier temps. Mais c'est en ajoutant qu'il «y a un cadre légal à respecter et on va le respecter», qu'il s'est attiré des huées. Je doute qu'il ait marqué des points chez les militants en montrant une telle docilité devant la constitution et la charte des droits.

Autre différend, opposant celui-là Jean-François Lisée à Cloutier : la position que devra prendre le prochain chef sur le projet de loi 62 du gouvernement Couillard, visant notamment à encadrer les demandes d'accommodements religieux et exigeant que les services des employés de l'État soient donnés à visage découvert. Lisée a répondu qu'il appuierait ce projet de loi, ce qui a fait dire à Cloutier qu'il s'était rangé de côté. 

«Tu m'as mal compris», a rétorqué Lisée, ajoutant qu'il faut «engranger» ce que les libéraux sont disposés à faire sur cette question, pour mieux se réjouir ensuite de voir Justin Trudeau et le fédéral dénoncer la politique québécoise. 

Sans grande surprise, c'est le chemin à parcourir vers la souveraineté qui divise le plus les candidats. Le président du parti, Raymond Archambault, les avait incités à plus de respect avant le débat, disant souhaiter «que nous traversions tous ensemble la frontière du 7 octobre». Mais d'entrée de jeu, Alexandre Cloutier et Martine Ouellet ont dénoncé la position de Jean François Lisée. «Si on la repousse à plus tard [la souveraineté], on n'y arrivera pas», a dit Cloutier. Martine Ouellet s'en est prise aux deux, en disant que leurs scénarios sont basés sur des sondages «très relatifs» et en les accusant d'être en train «d'écrire l'histoire» à la place des militants. «C'est une erreur monumentale de croire qu'on pourra prendre le pouvoir en 2018 sans l'indépendance», a-t-elle dit. 

Riposte de Jean-François Lisée : le PQ a subi un dur revers politique sous André Boisclair en promettant un référendum dans le premier mandat. «Je ne veux plus d'échecs, je veux le chemin des victoires», a-t-il lancé. Ce qui fait dire à Alexandre Cloutier que le discours de son adversaire est un «discours de peur des référendums».

C'est donc une décision sur la stratégie électorale du PQ aux prochaines élections que devront prendre les membres en votant pour un nouveau chef la semaine prochaine. Martine Ouellet a bien défendu son projet hier; il sera intéressant de voir quels seront ses appuis au premier tour. Si elle tombe, c'est entre Lisée et Cloutier que les jeux se feront. Comme les membres doivent inscrire leur deuxième choix immédiatement, leur vote déterminera si la campagne de 2018 porte sur le référendum ou sur l'élection d'un «bon gouvernement». Les enjeux sont on ne peut plus clairs!

Partager

À lire aussi

  • Martine Ouellet sort les griffes

    Politique

    Martine Ouellet sort les griffes

    Alexandre Cloutier est un apôtre du «flou-mou» qui a «abdiqué» dans la défense du français et Jean-François Lisée «tord la réalité» pour semer la... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer