Les plombiers du Watergate

Le premier ministre, Philippe Couillard, n'a plus qu'une... (Archives La Presse)

Agrandir

Le premier ministre, Philippe Couillard, n'a plus qu'une voie de sortie : convaincre Yan Plante de démissionner «au nom des intérêts supérieurs de l'État, du gouvernement... et du Parti libéral!»

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE/ L'ancien président américain Richard Nixon a été forcé de démissionner à cause du cambriolage dans les locaux du Parti démocrate par les «plombiers du Watergate». Au Québec, le gouvernement Couillard fonctionne différemment : au lieu d'envoyer des espions dans les bureaux de François Legault, il embauche ses employés qui apportent avec eux les documents confidentiels de la Coalition avenir Québec (CAQ). Le plus surprenant, dans cette histoire, c'est que le premier ministre Couillard tente pour une deuxième fois de défendre une telle situation.

Résumons les faits : le 7 septembre, le premier ministre et sa ministre Dominique Anglade ont défendu Frédéric Schautaud, un transfuge de la CAQ, qui voulait faire le saut chez les libéraux après s'être approprié illégalement des documents de la Coalition avenir Québec. Quelques heures plus tard, ils ont changé d'idée en expliquant avoir sous-estimé la gravité des gestes posés par Schautaud.

Même scénario cette semaine : cette fois, c'est Yan Plante, l'ancien directeur de cabinet adjoint de François Legault, maintenant directeur des enjeux spéciaux et des stratégies chez Philippe Couillard, qui est en cause. La CAQ a découvert que juste avant de passer chez les libéraux, le 15 août, Plante a transféré des documents confidentiels du bureau de Legault à son adresse courriel. Il a tenté de camoufler son geste sur son ordinateur de bureau, mais on a trouvé la trace de tous ses envois sur le serveur de l'Assemblée nationale. Bref, un comportement tout aussi grave que celui de Schautaud sur le plan de l'éthique, et peut-être même sur le plan de la loi. La Sûreté du Québec a été saisie de l'histoire.

On voit mal comment M. Couillard peut conserver Yan Plante à son endroit. Ce dernier a signé une lettre affirmant qu'il n'a pas transmis au PLQ les documents subtilisés à la CAQ. Mais quelle crédibilité peut-on donner à un individu qui vient tout juste de tromper son employeur précédent? Qui plus est : même s'il n'avait pas transmis aux libéraux les documents subtilisés, il en connaît le contenu et pourra gérer en conséquence les «enjeux spéciaux et les stratégies» du gouvernement.

Politiquement, il est difficile pour le premier ministre de revenir sur sa position et de congédier Plante. D'autant plus que le personnage a certainement appris des choses depuis son arrivée chez les libéraux et qu'il pourrait leur faire le même coup qu'aux caquistes. C'est bien gênant, comme situation...

Dans le monde des affaires, on appellerait ça la gestion des risques : le plus tôt Yan Plante partira du cabinet du premier ministre, le moins il en saura sur ce qui s'y passe pour le raconter ailleurs. Il travaillait chez le conservateur Denis Lebel avant de passer à la Coalition avenir Québec et ensuite chez les libéraux. Quelle garantie de discrétion et de loyauté M. Couillard a-t-il de la part d'un tel employé?

Le premier ministre n'a plus qu'une voie de sortie : convaincre Plante de démissionner «au nom des intérêts supérieurs de l'État, du gouvernement... et du Parti libéral!» C'est un classique dans ce genre de situation.

Les petites combines d'Yvon Nadeau, l'ex-conseiller de Laurent Lessard, c'est de la petite bière comparé au comportement de Yan Plante. C'est indéfendable, mais ça ne touche qu'un employé de circonscription du ministre qui aurait utilisé la politique pour mousser ses affaires personnelles. Alors que l'affaire Yan Plante, ça renvoie directement au bureau du premier ministre et, encore une fois, à son controversé directeur de cabinet, Jean-Louis Dufresne. Ça, c'est grave. Ce n'est pas ça qui calmera la grogne au sein du caucus, surtout après la controverse sur la vente de RONA.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer