Du «moment Péladeau» à l'effet Lisée

Jean-François Lisée s'est fait remarquer en menaçant le couronnement... (La Presse canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Jean-François Lisée s'est fait remarquer en menaçant le couronnement d'Alexandre Cloutier que l'establishment du parti semblait tenir pour acquis.

La Presse canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Jean-François Lisée n'est pas allé très loin dans la dernière course à la direction du Parti québécois. Mais il s'est fait remarquer en concluant, avec raison, que les militants voulaient vivre leur «moment Péladeau».

Cette année, il se fait remarquer à nouveau en menaçant le couronnement d'Alexandre Cloutier que l'establishment du parti semblait tenir pour acquis. Lisée ne gagnera peut-être pas. Mais on peut maintenant parler de «l'effet Lisée» dans cette course à la chefferie qui manquait gravement d'intérêt.

Tous les observateurs l'avaient déjà noté, la course à la direction du Parti québécois (PQ) n'a pas levé cet été. Un couronnement, en politique, c'est plate. Les candidats ont beau débattre des idées, ce n'est pas ça qui attire les projecteurs. Une course, ça implique une véritable compétition, comme aux Jeux olympiques!

Mais le désistement de Véronique Hivon et la remontée de Lisée dans les sondages ont changé la donne. L'appui que lui ont donné quatre députés cette semaine en a fait la démonstration. Alexandre Cloutier demeure en tête, tant au sein du caucus péquiste que dans les sondages d'opinion. Mais l'histoire a démontré qu'il est préférable d'être en deuxième position sur une pente ascendante, ce qui est le cas de Lisée, que d'être en position de tête et de donner l'impression de plafonner, ce qui semble être le cas de Cloutier.

Tout ça pour dire que le PQ a enfin une véritable course à la direction, et que ça va brasser dans les débats au cours des prochaines semaines.

Objectivement, c'est excellent pour le Parti québécois. Ça ne réglera pas l'épineux débat sur l'échéancier référendaire, mais à deux ans des prochaines élections, c'est sans importance. Parce que de toute manière, ce débat est devenu surréaliste tellement on a l'impression de tourner en rond. À preuve, Martine Ouellet en a fait son principal cheval de bataille, et elle est bonne troisième dans les sondages. Le vrai débat sur la souveraineté, c'est en campagne électorale qu'il se fera, parce qu'il faudra alors convaincre tous les Québécois, et non seulement les convertis. Alors qu'à court terme, les candidats devront se prononcer sur les enjeux et les défis qui confrontent le gouvernement Couillard : hydrocarbures, immigration, Uber... Et comme ils sont engagés dans la dynamique d'une course à la direction, ils ne pourront tout de même pas avoir la même opinion.

À l'école de l'éthique

J'ai eu plusieurs patrons dans ma carrière. Pour certains d'entre eux, l'éthique était quelque chose de très concret. À son crédit... et je lui rends hommage ici... l'ancien éditeur du Soleil Gilbert Lacasse était de ce nombre. Mais pour d'autres, c'était moins évident. C'était un concept théorique auquel ils étaient moins sensibles et pour lequel ils avaient peu d'intérêt. Il fallait leur expliquer, au cas par cas.

J'ai l'impression que c'est un peu ce qui se passe actuellement au sein de l'équipe de Philippe Couillard. Malheureusement, l'éthique, ça ne s'apprend pas dans les manuels d'instruction. On l'a ou on ne l'a pas.

Good cop, bad cop

C'est un peu surprenant de voir le ministre Gaétan Barrette mener la charge contre le gouvernement Trudeau pour obtenir une hausse du financement fédéral dans la santé. Normalement, c'est au ministre des Finances qu'incombe cette tâche. Mais Carlos Leitão est un gentleman. Tandis que Barrette, c'est un bagarreur, un Régis Labeaume, un Denis Coderre, le genre de gars qu'on n'aime pas affronter en politique.

Pendant que Philippe Couillard fera copain-copain avec Justin Trudeau et le fédéral, c'est Barrette qui agitera le fouet. Et là-dessus, il est plutôt doué.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer