Hommage à J.-Jacques

J.-Jacques Samson en 1999, alors qu'il était directeur... (Archives Le Soleil)

Agrandir

J.-Jacques Samson en 1999, alors qu'il était directeur des pages éditoriales du Soleil.

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / J.-Jacques Samson a été mon prédécesseur au poste de rédacteur en chef au Soleil. Avant mon arrivée, il avait vécu les grands conflits ouvriers qui ont assombri le monde de l'information pendant trois décennies. C'était difficile d'être le patron à l'époque. Il en subissait les conséquences. C'est dans ce contexte que j'ai été appelé à lui succéder.

Nommé à la direction des pages éditoriales du journal, il aurait pu jouer à la belle-mère...ou au beau-père... si vous préférez. Mais ça aurait été mal le connaître que d'imaginer une telle réaction. Profondément politique et politisé, il connaissait et respectait les règles du jeu entourant ces fonctions de direction. Il a pris la relève à l'éditorial, un poste qu'il a assumé de façon responsable et courageuse pendant une dizaine d'années, avant de passer au Journal de Québec en 2004.

Bien honnêtement, nous n'étions pas toujours sur la même longueur d'onde en matière de politique. Mais la liberté implique la diversité dans le monde de l'opinion, et j'ai toujours respecté la sienne comme il a respecté mes décisions à la direction de l'information.

Je lui ai toujours envié sa mémoire phénoménale. J.-Jacques était l'un des rares journalistes à avoir vécu et couvert les grands changements politiques des années 70 et 80, sous Robert Bourassa et René Lévesque. Un des rares également à pouvoir nous les raconter et nous les faire revivre dans les moindres détails. C'est précieux, cette mémoire de notre histoire. Son départ est une grande perte.

J'ai été très heureux, au cours de la dernière année, de l'entendre à nouveau sur les ondes de Radio-Canada. Comme bien d'autres journalistes et chroniqueurs, il avait été un peu victime de la guerre des empires que se livraient les grandes entreprises de presse du Québec. Une concurrence qui faisait que vous n'étiez plus invité chez «l'autre» pour analyser l'actualité. C'est nocif pour l'information, ce genre de situation: dans le monde de l'opinion, il faut pouvoir s'exprimer partout, indépendamment des intérêts commerciaux des entreprises.

En rétrospective, je trouve que c'est un grand hommage à J,-Jacques que lui ont rendu Radio-Canada et son animateur Michel C. Auger en l'invitant à commenter l'actualité politique au cours de la dernière année.

À ses proches, et notamment ses enfants Mélanie et Rémi, j'offre mes plus sincères condoléances. Perdre son père aussi tôt dans la vie, c'est une grande tristesse. J'espère que les nombreux hommages à son endroit, que l'on a pu entendre très tôt jeudi matin, seront une source de réconfort pour vous deux, et pour tous ceux et celles qui l'ont aimé.

La classe politique se souvient

De nombreuses personnalités du monde politique et journalistique ont rendu hommage à J. Jacques Samson, décédé de manière subite mercredi soir à l'âge de 66 ans.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a parlé du chroniqueur au Journal de Québec comme d'un «porte-parole de l'humeur ambiante à Québec». «Il avait la qualité de ne jamais être dans une bulle, a dit M. Labeaume. Il était connecté. C'est pour ça qu'on le lisait et qu'on l'écoutait. Ça avait toujours du bon sens. [...] Quand il m'écorchait, j'étais d'accord. Je le dis maintenant. Je ne lui aurais jamais dit de son vivant.»

Sa collègue conseillère et vice-présidente du comité exécutif Julie Lemieux, qui a travaillé au Soleil aux côtés du disparu, l'a décrit comme un mentor. «Il avait beaucoup de rigueur, de professionnalisme, s'est-elle souvenue. Une grande rapidité d'exécution aussi. Il était capable de se "revirer de bord" quand il y avait des événements pour pondre des textes posés et réfléchis. Je n'était pas toujours d'accord avec lui, mais on avait d'excellents débats et il avait une grande ouverture d'esprit.»

Le premier ministre Philippe Couillard a parlé de M. Samson comme d'un «homme honnête, respecté et apprécié».

Au Parti québécois, l'aspirant chef Alexandre Cloutier s'est dit «attristé» par le départ du chroniqueur. Son collègue Jean-François Lisée a insisté sur les «50 ans de forte présence médiatique» de M. Samson. «C'est tout une époque qui part avec lui», a-t-il noté.

Le chef démissionnaire du PQ, Pierre Karl Péladeau, a parlé d'une «triste matinée». «Un fin et honnête commentateur», a-t-il indiqué.

À la Coalition avenir Québec, le député Éric Caire s'est dit «vraiment sous le choc». Lecteur assidu depuis «des dizaines d'années», il estime que M. Samson était un «monument journalistique à Québec», un «vrai leader d'opinion» qui avait une influence réelle. Le chef de la CAQ, François Legault, garde le souvenir de «discussions franches et directes» avec le chroniqueur.

Chez Québec solidaire, la députée et porte-parole Françoise David a aussi offert ses condoléances à la famille. «Nous avions nos divergences d'opinions, bien sûr, a réagi Mme David. Mais nous reconnaissons l'importante contribution de M. Samson au débat politique durant de nombreuses années.»

Plusieurs députés conservateurs de la région ont aussi souligné le décès et exprimé leur tristesse. «Un Lévisien respecté et apprécié pour sa grande rigueur journalistique», a écrit le député Steven Blainey.

L'ex-éditeur du Soleil, Gilbert Lacasse, se souvient de J. Jacques Samson comme d'un «collaborateur extrêmement sérieux dans son analyse, dévoué et qui défendait ses idées». «C'était un passionné de politique, dit M. Lacasse. Il avait une excellente mémoire et des contacts dans les milieux politiques qui lui permettaient d'avoir des confidences.»

J. Jacques Samson a travaillé pendant la majeure partie de sa carrière au Soleil où il a été pendant plus de 25 ans journaliste, rédacteur en chef et directeur de l'éditorial. Depuis 2004, il était chroniqueur au Journal de Québec et faisait des interventions à la radio et à LCN. 

Simon Boivin

Partager

À lire aussi

  • De nombreuses personnalités saluent J. Jacques Samson

    Société

    De nombreuses personnalités saluent J. Jacques Samson

    De nombreuses personnalités du monde politique et journalistique ont rendu hommage à J. Jacques Samson, décédé de manière subite mercredi soir à... »

  • Gilbert Lavoie | <em>Hommage à J.-Jacques</em>

    Gilbert Lavoie

    Hommage à J.-Jacques

    CHRONIQUE / J.-Jacques Samson a été mon prédécesseur au poste de rédacteur en chef au Soleil. Avant mon arrivée, il avait vécu les grands... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer