Brexit à la sauce québécoise

CHRONIQUE / Les politiciens sont toujours sous pression de réagir rapidement à... (AFP, Justin Tallis)

Agrandir

AFP, Justin Tallis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Les politiciens sont toujours sous pression de réagir rapidement à l'actualité, mais j'ai trouvé un peu hasardeux l'empressement de nos élus à commenter la victoire du Brexit. Hasardeux, parce que ce vote des Britanniques pour le retrait de l'Union européenne lance le débat politique québécois et canadien en territoire inexploré.

Dans un premier temps, tout le monde y voit son profit. Pour François Legault, ce vote traduit une inquiétude croissante à l'endroit du multiculturalisme et de l'intégration des immigrants. Pour les candidats à la direction du Parti québécois, le Brexit prouve que les questions de souveraineté sont toujours aussi pertinentes et d'actualité. Le PQ rappelle de son côté que si les Britanniques ont pu se prononcer sur leur avenir, c'est parce qu'ils sont les citoyens d'un pays. «J'aimerais que les Québécois puissent aussi se prononcer sur des ententes comme l'ALENA», a dit Sylvain Gaudreault. Pour le Bloc québécois, le fait que le gouvernement Trudeau ait reconnu les résultats du vote des Britanniques illustre les contradictions de ce gouvernement sur la reconnaissance éventuelle d'une victoire du Oui au Québec avec une majorité de 50 % plus un.

Avant d'applaudir à la victoire du Brexit, il faudrait faire un constat : cet événement ressemble à une gaffe monumentale et à un lendemain de veille angoissant. Après avoir souhaité une victoire des indépendantistes en Écosse et en Catalogue, il est normal que les souverainistes du Québec voient un côté positif au Brexit. Mais rappelons-nous que le modèle européen a généralement été donné en exemple parce qu'il incarnait un contrepoids utile et nécessaire à la domination économique des États-Unis sur la planète. Il a permis la libre circulation des gens, des biens et des services sur un immense territoire, raison pour laquelle les jeunes Britanniques se sont rangés pour le maintien de leur pays au sein de l'Union européenne. Bref, c'était un modèle rempli d'espoir à différents points de vue. 

Qui plus est, le geste de souveraineté posé par les électeurs britanniques va à l'encontre de l'opinion des éléments progressistes de leur société, notamment les jeunes et les Londoniens. Et puis il y a l'Écosse qui s'est opposée au Brexit par une très forte majorité et qui voit là une nouvelle occasion de sortir du Royaume-Uni.

Le Brexit, c'est un peu le monde à l'envers par rapport à notre débat national. Au Québec, ce sont les lobbies de droite et du monde des affaires qui appuient le fédéralisme. Au Royaume unis, ces lobbies...à tout le moins une partie importante des gens d'affaires...ont favorisé la séparation. 

Il sera difficile pour les politiciens québécois de tirer une leçon des résultats du référendum britannique. S'il mène à la catastrophe, les fédéralistes verront là une preuve de plus des dangers de la souveraineté. Si c'est l'inverse, les souverainistes sauront en tirer profit et en faire un exemple à suivre. Le problème, c'est qu'il faudra certainement plusieurs années avant de pouvoir évaluer les conséquences de ce qui vient de se passer en Grande-Bretagne. Et même là, il n'est pas certain que l'on puisse en mesurer vraiment les conséquences parce que beaucoup d'autres facteurs pourraient jouer au cours des années à venir.

Cette semaine, Justin Trudeau accueille les présidents du Mexique et des États-Unis. Le but de ces visites est toujours le même, soit d'accroître la collaboration et les échanges commerciaux. Le continent nord-américain est-il en train de renforcer ses liens au moment où l'Union européenne est sur la voie du démantèlement? Il est prématuré de tirer des conclusions, mais il est clair que ce qui s'est passé au Royaume-Uni nous a lancés dans un débat totalement inexploré.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer