La première dame

Sophie Grégoire et Justin Trudeau... (Archives La Presse)

Agrandir

Sophie Grégoire et Justin Trudeau

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / «Sophie Grégoire Trudeau représente toute l'insignifiance de la femme dont le seul mérite est d'avoir fait des enfants avec celui qui est malheureusement devenu premier ministre du Canada. Je respecte le fait qu'elle s'implique auprès d'organismes sans but lucratif. Mais ça ne lui donne pas le droit d'avoir un bureau au parlement ainsi qu'une équipe de soutien administratif pour ses quelques implications.»

Ce courriel d'un lecteur illustre la controverse suscitée par l'entrevue accordée au Soleil par Sophie Grégoire Trudeau, dans laquelle elle demandait des ressources et un bureau pour l'appuyer dans ses fonctions. Une controverse qui s'est transportée au Parlement, dans plusieurs journaux anglophones canadiens, et qui a fait l'objet d'articles dans le USA Today et le Guardian de Londres.

Contrairement aux Américains, qui ne lésinent pas sur les dépenses de la présidence, les Canadiens voient du gaspillage partout. Aux États-Unis, la première dame dirige une équipe d'une vingtaine de personnes à partir de la Maison-Blanche. Au Canada, on n'aime pas voir la conjointe du premier ministre disposer d'une aide de l'État «pour répondre aux exigences de sa "situation"». Je dis situation et non poste, parce qu'elle n'a pas de poste. S'il fallait parler ici d'une «première dame», comme aux États-Unis, c'est à la femme du gouverneur général, Sharon Johnston, qu'il faudrait accorder ce titre, parce que son conjoint est le chef d'État. Même chose en Grande-Bretagne, où c'est la reine qui joue ce rôle.

La réalité des faits

Les systèmes politiques ont beau être différents, la réalité des faits est tout autre. La femme du premier ministre du Canada est très sollicitée, surtout lorsqu'il s'agit d'un couple jeune et flamboyant comme l'étaient les Mulroney et le sont aujourd'hui les Trudeau. Certaines d'entre elles, comme Sheila Martin, ont limité leurs interventions publiques. D'autres, comme Laureen Harper, Mila Mulroney et Maureen McTeer, ont été beaucoup plus visibles. Mila Mulroney occupait un local au bureau du premier ministre et avait trois adjointes.

Assez curieusement, personne ne conteste le fait que la conjointe du gouverneur général jouisse du même soutien que certains refusent à Sophie Grégoire Trudeau. Sheila Johnston a une adjointe de direction et peut compter sur les ressources de Rideau Hall pour planifier ses déplacements, ses discours, et pour l'assister dans ses bonnes causes.

Le public est beaucoup moins tolérant pour les conjointes des premiers ministres, même si elles sont plus sollicitées. Outre les causes comme celle de Fillactive pour Sophie Grégoire Trudeau, il est fréquent de voir la femme du premier ministre représenter le Canada à des événements auquel son conjoint n'a pas le temps de participer. «Sophie va travailler aussi fort, si ce n'est pas plus fort que son mari», m'a expliqué cette semaine une ancienne adjointe de Mila Mulroney. «Elle n'a pas de salaire, elle doit voir à tout pour son mari, dont élever les enfants, elle devra faire des discours, voyager et, via les ambassades, visiter des endroits d'intérêt canadien que le premier ministre n'a pas le temps de voir.»

Mardi, le journaliste Lawrence Martin du Globe and Mail a rappelé que les femmes de nos premiers ministres ont joué un rôle important et croissant depuis John Diefenbaker. Il est quand même étonnant de constater qu'en 2016, alors qu'on fait la promotion du rôle des femmes dans la société, il se trouve encore des gens pour dire que la conjointe du premier ministre doit rester à la maison. L'argument contraire serait qu'elle se trouve un job comme tout le monde. Mais imaginez ce qu'il en coûterait simplement pour assumer les coûts de sa sécurité sur les lieux de son travail...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer