Le «premier ministre de l'éducation»

Le premier ministre, Philippe Couillard... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Le premier ministre, Philippe Couillard

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Philippe Couillard s'est attiré les sarcasmes de François Legault, mardi. Il lui a reproché de s'être «autoproclamé premier ministre de l'éducation» en fin de semaine dernière, parce que «le chapeau de premier ministre de l'économie ne lui allait pas bien».

C'est vrai que le virage sur l'éducation annoncé au Conseil général du Parti libéral avait de quoi surprendre : fini les discussions sur les élections scolaires et la fusion des commissions scolaires, le gouvernement travaillera dorénavant sur la réussite des jeunes! «Les questions de structures, d'élections scolaires, ça peut être intéressant, mais tout le temps qu'on passe à se chicaner là-dessus, on ne parle pas des enfants», a dit M. Couillard.

Comment expliquer un tel virage? C'est simple : après le monstre des défusions municipales sous Jean Charest, les libéraux étaient en train d'en créer un autre avec le projet de loi 86 qui visait à réformer la gouvernance du réseau scolaire. Un monstre qui aurait créé de l'insatisfaction jusqu'aux élections de 2018, et qui aurait mené à des contestations devant les tribunaux. Or s'il est une chose que les manifestations des parents devant les écoles l'hiver dernier ont démontrée, c'est que leurs demandes ne portent pas sur les structures. Ils veulent des écoles sécuritaires et des services de qualité pour leurs enfants. Le projet de loi 86 ne visait pas les bonnes cibles. 

Le gouvernement Couillard veut faire de l'éducation le thème principal de sa prochaine campagne électorale. La Coalition avenir Québec a le même objectif. Or voilà que le Parti québécois semble vouloir élire Alexandre Cloutier à la succession de Pierre Karl Péladeau. Cloutier est le critique du PQ en éducation. Les libéraux ont compris qu'une controverse sur les structures scolaires ne serait pas un plus aux prochaines élections. La révolution de Gaétan Barrette dans la santé a déjà brusqué assez de monde sans qu'on en rajoute! 

Les changements de structures discutés dans le projet de loi 86 n'étaient pas simples : «Pas de taxation sans représentation...» dit-on souvent. L'abolition des élections scolaires aurait forcé le maintien d'un semblant de démocratie, ne serait-ce que pour maintenir le pouvoir de taxation. Bon an mal an, les revenus de la taxe scolaire représentent 1,9 milliard $ par année. Maintenir cette taxe malgré un exercice démocratique diminué aurait mené à des contestations jusque devant la Cour suprême. Même l'idée de tenir les élections scolaires en même temps que les élections municipales était mal accueillie. Quant aux intentions de fusionner des commissions scolaires, elles auraient provoqué une levée de boucliers au sein de la communauté anglophone et mené à des contestations devant les tribunaux. 

Philippe Couillard a donc mis un terme à ces discussions. Dorénavant, c'est d'éducation dont on nous parlera. Il était temps. Parce qu'après avoir nommé quatre ministres à ce poste en commençant avec Yves Bolduc qui n'y connaissait rien, il fallait bien qu'il passe aux vraies affaires s'il désire mériter son titre de «premier ministre de l'éducation».

L'affaire Poëti

Toute la période de questions a porté sur de présumées irrégularités au ministère des Transports, hier. Irrégularités sur lesquelles l'ancien ministre Robert Poëti a demandé une enquête extérieure. L'opposition a cru voir là les causes de la rétrogradation de Poëti au dernier remaniement. On a même accusé la sous-ministre Dominique Savoie d'avoir eu la tête de Poëti... Mme Savoie était en commission parlementaire en après-midi. Et franchement, on n'a rien appris de scandaleux dans ses explications. Le dossier n'est pas clos, mais il en faudra davantage.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer