Le moment Péladeau...

Pierre Karl Péladeau a rencontré les journalistes à... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Pierre Karl Péladeau a rencontré les journalistes à Montréal, lundi.

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / «Le Parti québécois veut vivre son moment Péladeau jusqu'au bout», avait déclaré Jean-François Lisée, le 23 janvier 2015, en annonçant son retrait de la course à la direction du PQ. Le moment Péladeau n'aura même pas duré une année complète. Quelle erreur!

PKP, c'était une «bombe à retardement» avait également prévenu Lisée. Les péquistes ne l'ont pas cru. Ils croyaient avoir trouvé un sauveur. Il les abandonne en expliquant être obligé de choisir entre ses enfants et sa famille politique. Il a beau invoquer des raisons familiales, je demeure sceptique. Je ne doute pas de la véracité de ses émotions pendant son annonce de lundi. Mais j'ai vu trop de leaders démissionnaires essuyer des larmes pour être aussi facilement convaincu.

Je suis persuadé que M. Péladeau n'aurait pas pris une telle décision si les sondages des derniers mois lui avaient promis une victoire électorale en 2018. À moins, évidemment, qu'il se soit passé quelque chose de vraiment grave au cours des derniers jours dans sa famille, ou dans sa médiation avec Julie Snyder. Quelque chose qu'on ne saura jamais.

Mais à défaut d'une telle explication, je trouve que sa démission de lundi ressemble davantage à un coup de tête qu'à l'aboutissement d'une véritable réflexion. Un coup de tête qui ressemble à celui de Bernard Landry lorsqu'il a démissionné de son poste le 4 juin 2005, parce que les militants ne lui avaient accordé qu'un appui de 76,2 %...

C'est terriblement humiliant pour un homme fier comme M. Péladeau de partir dans ces circonstances. Mais l'impossible convergence à laquelle il rêvait était vouée à l'échec du côté de Québec solidaire, et demeurait totalement irréaliste du côté de la Coalition avenir Québec. Dans les circonstances, la prochaine campagne électorale aurait été extrêmement difficile.

Son départ est tout aussi humiliant pour les militants qui se sont jetés dans ses bras en fermant les yeux sur son passé antisyndical et sur l'énorme conflit d'intérêts causé par le fait qu'il soit propriétaire du plus important empire médiatique du Québec.

Mais pour l'avenir même du PQ, il est préférable que M. Péladeau quitte le parti maintenant au lieu de le faire après un échec électoral. On l'a vu pendant la course à la direction du parti et au cours de la dernière année, ce n'est pas le talent qui manque au sein de la députation péquiste. M. Péladeau s'était beaucoup amélioré depuis janvier, mais ses députés prenaient souvent la vedette lorsqu'il s'agissait de débattre des questions de fond en conférence de presse ou dans les débats parlementaires.

Sur le plan personnel, c'est triste ce qui s'est passé lundi. Mais ce drame personnel était en devenir depuis le moment où le PQ a convaincu Pierre Karl Péladeau de laisser la direction d'une entreprise familiale prospère et importante, pour se lancer en politique. On l'a fait rêver, il y a cru, et il s'est lancé dans un monde beaucoup plus complexe et exigeant sur le plan personnel qu'il ne l'imaginait.

Qu'est-ce que tout cela veut dire pour la politique québécoise au cours des mois à venir? D'une part, une autre course à la direction du PQ qui fera les manchettes et qui éloignera les médias de la gouvernance libérale. D'autre part, une opportunité pour François Legault qui voudra profiter de l'occasion pour démontrer que c'est son parti qui représente l'opposition officielle.

Est-ce que son départ pourrait contribuer à un rapprochement entre le PQ et Québec solidaire? Il est certain que M. Péladeau était un obstacle à cette «convergence» souhaitée. Mais la politique est beaucoup trop imprévisible pour faire des prévisions.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer