D'accord sur les femmes, mais pas sur le reste!

Jean Charest et Pauline Marois s'entendent sur une... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Jean Charest et Pauline Marois s'entendent sur une chose : le gouvernement devra légiférer de nouveau pour accroître la place des femmes au sein de nos institutions.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Après l'affaire Hamad, l'arrestation de Nathalie Normandeau et celle de Marc-Yvan Côté, il fallait que la cause soit vraiment bonne pour réunir Pauline Marois et Jean Charest sur la même tribune lundi matin.

Et elle était bonne, puisque les deux anciens premiers ministres s'entendent sur une chose : le gouvernement devra légiférer à nouveau pour accroître la place des femmes au sein de nos institutions.

Mais sur le reste, on a bien vu que les reproches de Pauline Marois à l'endroit de Jean Charest ne sont pas disparus à cause de la belle unanimité qui les réunissait sur la lutte féministe.

Que pense Mme Marois de la situation politique actuelle? «C'est très dur pour nos institutions et c'est triste pour la démocratie», a-t-elle déclaré dans un premier temps, après avoir dit qu'elle ne voulait pas faire de commentaire. Mais lorsqu'on l'a poussée plus loin, elle a subtilement commenté le passé : «J'ai dit que je ne ferais pas de commentaire, mais c'est sûr que ça fait mal, et ça fait longtemps que ça fait mal.»

«Longtemps», c'est l'époque du gouvernement Charest dans l'esprit de Mme Marois. Sa déclaration s'ajoute à celle de Philippe Couillard qui a refusé, la semaine dernière, de prendre la responsabilité de ce qui s'est passé avant 2012, donc sous le régime de son prédécesseur libéral.

Jean Charest a été intercepté sur le sujet. Il s'y attendait, et il n'a pas bronché : «Je ne veux pas commenter l'actualité, j'ai connu ici de très belles années en politique québécoise, j'ai été à la tête d'un gouvernement honnête, intègre. J'ai pris bonne note des conclusions de la commission Charbonneau. Renaud Lachance, un des commissaires, a écrit qu'après quatre ans de travaux, il n'avait pas entendu de preuve qui faisait de lien entre le financement, la collusion, la corruption.» Fin de la discussion! M. Charest a quitté les lieux après avoir renouvelé sa confiance envers Sam Hamad et Nathalie Normandeau.

Sans grande surprise, cette controverse a porté ombrage à l'événement qui réunissait Pauline Marois et Jean Charest sur la colline parlementaire. Organisé par le Groupe Femmes, Politique et Démocratie, il visait à souligner le long périple des femmes pour obtenir leur place dans le monde politique. Malgré les progrès accomplis au cours de la dernière décennie, la présidente du conseil d'administration de l'organisme, Micheline Paradis, a fait valoir qu'il faudra d'autres mesures pour établir une véritable parité hommes-femmes dans nos institutions. Elle a signalé que malgré les efforts en ce sens du gouvernement Charest, l'Assemblée Nationale était passée du 22e au 50e rang dans le monde, derrière le Mexique...

Pauline Marois, qui s'est révélée lundi être une excellente ambassadrice sur cette question, a signalé que la campagne d'un Donald Trump aux États-Unis prouve que rien n'est acquis en cette matière. Elle appuie donc sans réserve une révision à la hausse des exigences législatives sur le sujet. «Le Québec peut être une inspiration dans le monde», a-t-elle conclu.

Jean Charest a fait valoir que si la parité au Conseil des ministres a été possible en 2007, c'est parce qu'on avait préparé le terrain en invitant davantage de femmes à se présenter aux élections. «Mais ce n'est jamais une oeuvre achevée. C'est une question de justice sociale», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer