Justin, Thomas et... Maxime? Impensable!

Maxime Bernier était tout sourire lorsqu'il s'est présenté... (La Presse Canadienne, Justin Tang)

Agrandir

Maxime Bernier était tout sourire lorsqu'il s'est présenté aux bureaux du Parti conservateur pour déposer officiellement son dossier de candidature.

La Presse Canadienne, Justin Tang

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Maxime Bernier à la tête du Parti conservateur du Canada? Ce n'est pas impossible, mais ce serait surréaliste. Si Thomas Mulcair survit à son vote de confiance de la fin de semaine et que Bernier devait gagner le coeur des conservateurs, trois Québécois dirigeraient les principaux partis politiques au Canada. «What does Quebec want» après ça? diraient les anglos...

Un tel scénario nous ramène à une question maintes fois débattue au Canada anglais : comment expliquer que les Québécois aient occupé le poste de premier ministre aussi souvent depuis la fin des années 60?

À eux seuls, Pierre Trudeau, Brian Mulroney et Jean Chrétien ont logé au 24 Sussex pendant 34 ans! Seul Stephen Harper leur a fait compétition, avec près de 10 ans de pouvoir. Les autres ont été vite oubliés... Joe Clark, John Turner, Kim Campbell, Paul Martin? L'addition de leur passage au poste de premier ministre ne fait même pas cinq ans!

Le bilinguisme explique partiellement ce phénomène, mais il ne peut en être la seule raison. Voyez ce qui se passe actuellement au Nouveau Parti démocratique (NPD) et chez les conservateurs. Frustrés de la mauvaise performance de Thomas Mulcair aux dernières élections, les néo-démocrates aimeraient bien le remplacer, mais personne ne semble se démarquer parmi les candidats potentiels. Même chose chez les conservateurs, où la presse anglophone, à la recherche d'un messie, s'est tournée récemment vers Gérard Deltell, un autre Québécois...

Où sont les candidats forts au Canada anglais? Mystère.

Pour revenir au NPD, les membres devraient se poser une petite question en fin de semaine, avant de penser à congédier Thomas Mulcair. À l'exception de Phil Edmonston, député de Chambly de 1990 à 1993, aucun autre Québécois n'a représenté les néo-démocrates aux Communes d'Ottawa avant la «vague orange» de 2011 sous le leadership de Jack Layton. Mulcair n'a pas joui d'un capital de sympathie aussi fort que celui accordé à Layton, mais il a tout de même fait réélire une quinzaine de néo-démocrates au Québec en 2015. Si le parti le congédie et le remplace par un autre inconnu à peine capable de parler français, il risque fort de devoir faire une croix sur sa présence au Québec.

Quel triste spectacle

Vous allez me dire que c'est normal dans le monde de la politique partisane? Peut-être bien! Mais ça ne veut pas dire que c'est souhaitable. La période de questions de jeudi à l'Assemblée nationale a tourné à la foire d'empoigne et au «salissage» comparables à ce que l'on a vécu pendant les dernières années du gouvernement Charest. Non contents d'avoir eu la tête de Sam Hamad, les péquistes ont ressassé les vieilles histoires de Julie Boulet, de Jean D'Amour et de Tony Tomassi. Surprenant qu'ils aient oublié David Whissell.

Les libéraux ont fait de même, rappelant la démission de Gilles Baril dans le scandale d'Oxygène 9, les conclusions de l'enquête Moisan et les 100 000 $ recueillis en un soir pour le leadership de Pierre Karl Péladeau.

Bref, c'est à qui, des deux partis, aurait été le plus «pourri» lorsqu'il était au pouvoir.

Vous allez dire que je suis naïf ou complaisant, mais je suis convaincu que la grande majorité de nos élus à l'Assemblée nationale sont honnêtes. Le problème, c'est que l'on juge avec les yeux et les lois d'aujourd'hui des situations vécues et malheureusement tolérées à une autre époque, et régies par d'autres lois.

Je veux bien comprendre que l'on fasse de la politique partisane sur le sujet, mais c'est la réputation de tous qui en souffrira si les débats à venir au Salon bleu se poursuivent sur le même ton que celui utilisé jeudi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer