La semaine de Trudeau

Le courant semblait passer jeudi entre Barack Obama... (AP, Jim Watson)

Agrandir

Le courant semblait passer jeudi entre Barack Obama et Justn Trudeau lors de la visite du premier ministre canadien à Washington.

AP, Jim Watson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Les médias canadiens ont toujours porté une énorme attention à l'accueil de nos premiers ministres à l'étranger. C'est comme si l'opinion qu'ont les grands de ce monde de nos leaders avait des conséquences sur leur efficacité au pays.

Quand j'étais secrétaire de presse de Brian Mulroney, les journalistes anglophones qui méprisaient ce premier ministre conservateur trop collé sur le Québec faisaient partir le chronomètre à chaque rencontre avec un chef d'État ou de gouvernement.

Pour déjouer leur interprétation de la durée de ces rencontres, nous leur annoncions une durée moins longue que celle qui avait été réellement convenue. Quand Mulroney sortait, 45 minutes plus tard au lieu des 30 annoncées, on pouvait dire que la «chimie» avec son interlocuteur avait été excellente et que la discussion avait porté sur des enjeux importants. Des petits mensonges certes, mais rien de bien grave en comparaison du plaisir malicieux que prenaient certains représentants de la presse anglophone à dénigrer l'influence internationale de Mulroney. 

L'autre signal scruté par les médias était la sortie de la rencontre : le président allait-il sortir avec le premier ministre? Allait-il participer à un point de presse commun?

On observe le même phénomène au provincial. Quand nos premiers ministres se déplacent à l'étranger, les journalistes sont à l'affût : sera-t-il (ou elle) accueilli par un simple fonctionnaire du protocole ou par un ministre? Va-t-il (ou elle) rencontrer le premier ministre et le président? Combien de temps va durer la rencontre? Seulement 20 minutes...? 

Pour les péquistes, il est très important d'être vu aux côtés du président français. Pour les libéraux aussi, mais avec une symbolique moins liée aux enjeux identitaires.

J'ai toujours été amusé par l'importance que nous accordons à ces signaux de l'extérieur, surtout quand ils ne sont pas significatifs. Est-ce le cas pour la visite officielle de Justin Trudeau à Washington? Je ne crois pas. Mais il faut quand même admettre que nous sommes tous un peu fiers de voir l'intérêt que le couple Obama accorde à notre Justin et à sa Sophie. Ça ne veut pas dire que la «chimie» entre les deux hommes permettra de régler les dossiers problématiques, comme celui sur le bois d'oeuvre. Mais ça annonce tout de même une volonté politique de collaboration. Une volonté qui envoie un message aux ministres et aux fonctionnaires, leur demandant de réactiver ou d'accélérer les discussions entre les deux pays. 

Évidemment, il faudra attendre le résultat de l'élection présidentielle américaine pour mieux prévoir l'état de nos relations à venir avec les États-Unis. Mais il reste que l'énorme visibilité accordée par la Maison-Blanche à la visite de Justin Trudeau lui donne une aura internationale qui ne peut que profiter au Canada.

Monsieur Barrette, franchement!

Je l'ai déjà écrit : Gaétan Barrette a déjoué toutes nos prévisions lorsqu'il est entré au Conseil des ministres de Philippe Couillard. L'image antipathique qu'il traînait depuis sa présidence de la Fédération des médecins spécialistes a cédé la place à celle d'un ministre apprécié de ses collègues et des journalistes, à cause de sa disponibilité, de son sens de l'humour et, surtout, de son grand talent de communicateur.

Et voilà qu'il met tout ça à la poubelle pour s'en prendre à la réputation personnelle de sa critique péquiste, Diane Lamarre. Avait-il vraiment besoin de ça? On peut comprendre une saute d'humeur momentanée, un moment d'impatience... Mais une querelle de deux jours? Personne ne sort gagnant de ce comportement de chat de gouttière.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer