Du plomb dans les ailes du PLQ

CHRONIQUE / L'image était forte : Pierre-Karl Péladeau et François Legault côte... (Archives La Presse, Olivier Pontbriand)

Agrandir

Archives La Presse, Olivier Pontbriand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / L'image était forte : Pierre-Karl Péladeau et François Legault côte à côte pour dénoncer l'abandon de la poursuite intentée par Québec contre Air Canada concernant l'entretien de ses avions à Montréal.

Il était certes un peu ironique d'entendre PKP déclarer que le Parti québécois a toujours défendu les intérêts des travailleurs, mais les lock-out chez Québecor n'enlèvent rien à la justesse de la cause qu'il défendait mercredi. François Legault a été particulièrement convaincant, en rappelant qu'à ses débuts, Air Transat préférait acheter les appareils usagés d'Air Canada parce qu'ils étaient bien entretenus.

L'abandon des poursuites du Québec contre Air Canada devient le dossier le plus controversé du gouvernement Couillard. Même si elle avait été critiquée, on avait compris sa décision de ne pas intervenir dans la vente de Rona à Lowe's : il s'agissait d'une transaction privée, et l'intervention de la Caisse de dépôt n'aurait pas nécessairement été dans l'intérêt du fonds de pension des Québécois.

Air Canada, c'est une autre affaire : en vertu de la loi permettant sa privatisation en 1988, la compagnie aérienne était tenue de maintenir l'entretien de ses appareils à Montréal et à Winnipeg. Pour Aveos, à Montréal, cela signifiait 1800 emplois bien rémunérés. Quand Air Canada a transféré ces emplois à l'étranger en 2012, le gouvernement du Québec a porté l'affaire devant les tribunaux. Il a gagné en Cour supérieure et en Cour d'appel. Et voilà qu'au moment où la cause se dirigeait tout droit vers la Cour suprême, Québec annonce qu'il retire sa poursuite en raison de l'achat de 45 appareils de la CSeries de Bombardier. 

Qu'on le veuille ou non, l'affaire a toutes les apparences d'un troc : on sacrifie 1800 emplois en retour de l'achat des avions de Bombardier, à qui on vient d'accorder une aide de 1,3 milliard $.

Le premier ministre a beau dire que les poursuites ne créent pas d'emplois et que les avions de la CSeries seront entretenus à Montréal, tout ce dossier pue la transaction bâclée sur le dos des travailleurs. Politiquement, c'est indéfendable, d'autant plus que la décision du Québec porte également atteinte à la cause du Manitoba qui a perdu 400 emplois lorsqu'Air Canada a déménagé l'entretien de ses avions à l'étranger. Et, comme si ce n'était pas nécessaire, on apprend que le gouvernement Trudeau serait sur le point de modifier la loi de 1988 qui forçait Air Canada à faire l'entretien de ses appareils au pays. Pour résumer la chose, disons que ce dossier n'est pas de nature à convaincre le Canada anglais qu'Ottawa doit à son tour voler au secours de Bombardier.

Le gouvernement du Québec a-t-il mal négocié? Pierre Karl Péladeau affirme que le maintien de la poursuite devant les tribunaux aurait accru son pouvoir de négociation. François Legault soutient que si Air Canada avait besoin d'une compensation pour acheter les appareils de Bombardier, c'est de ce côté qu'il aurait fallu se tourner. 

Il est plus facile de jouer aux gérants d'estrade dans ce genre de dossier. Peut-être que la compagnie Air Canada n'aurait jamais acheté les avions de la CSeries sans le retrait de cette poursuite. Mais a-t-on vraiment essayé? Parce qu'en attendant, Air Canada était devant un cul-de-sac : cinq juges de la Cour d'appel ont statué que la loi de 1988 tenait toujours. «À partir du moment où les affaires d'Air Canada la mènent à fermer ce centre ou à en réduire les activités de façon à ce qu'elles n'équivaillent plus à celles qui avaient cours en 1988, elle enfreint la loi, avait écrit la juge Marie-France Bich. Seule une modification législative pourrait permettre à Air Canada de déroger à cette obligation.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer