Lendemains de tempête

C'est à partir de maintenant, après cette tempête... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

C'est à partir de maintenant, après cette tempête médiatique, que l'on verra si Pierre Karl Péladeau a la gelée royale et la résilience qu'on lui impute.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Pierre Karl Péladeau vient de vivre la pire semaine de sa courte carrière politique. Séparation avec Julie Snyder et deux enquêtes successives de La Presse et de Radio-Canada sur sa gestion à la tête de Québecor, ce n'est pas banal comme tempête médiatique.

Je ne sais pas combien a coûté la longue enquête de Radio-Canada sur le chef du Parti québécois (PQ), mais je n'ai pas l'impression qu'elle changera quelque chose à son avenir politique. Bien sûr, Quebecor World semble avoir eu plusieurs filiales dans les paradis fiscaux. Ce n'était pas illégal, mais ça vient en contradiction directe avec les affirmations de PKP pendant la course à la direction du PQ. Aurait-il menti sciemment? Il ne serait pas le premier politicien à ne pas avoir dit toute la vérité. Lorsqu'il a démissionné du gouvernement Charest, en 2008, Philippe Couillard nous a déclaré qu'il ignorait ce qu'il ferait et que ses seuls plans étaient d'aller à la pêche au saumon. Une enquête du commissaire au lobbyisme a révélé par la suite qu'il avait déjà préparé son retour à la vie privée.

Radio-Canada soutient que le ratio d'impôt payé par Québecor a été plus bas que la moyenne canadienne sous le règne de PKP, ce qui laisse entendre que l'entreprise aurait effectivement fait de l'évitement fiscal. La compagnie soutient le contraire et semble offrir des arguments convaincants. À défaut d'avoir des preuves ou que ce débat soit porté devant les tribunaux dans le cadre d'une poursuite en libelle diffamatoire, on ne saura jamais qui a raison. Fin de la discussion: les débats de comptables n'atteignent jamais la rue. La controverse sera de l'histoire ancienne aux prochaines élections, tout comme l'est déjà le passé antisyndical de Pierre Karl Péladeau.

C'est son comportement et sa capacité de rebondir que l'on jugera d'ici là. C'est à partir de maintenant, après cette tempête médiatique, que l'on verra s'il a la gelée royale et la résilience qu'on lui impute.

Le premier défi qui s'annonce sera celui des sondages d'opinion. Le CROP de janvier montre une baisse du PQ et une stagnation de l'option souverainiste dans les intentions de vote. La nervosité et la grogne vont se faire entendre rapidement si les résultats sont aussi mauvais à la fin de la session parlementaire au mois de juin.

Les péquistes ont vendu leur âme sociale-démocrate pour se ranger derrière PKP, parce qu'il les a convaincus de pouvoir faire la souveraineté. Le lancement de l'Institut de la souveraineté, dont le financement fait déjà controverse, devra être convaincant. À partir de l'automne, les associations de circonscription tiendront des assemblées générales pour discuter de la proposition principale, qui constituera la base du programme du parti. On passera ensuite à l'étape des congrès régionaux, et finalement à celle du congrès national au printemps 2017. C'est long, un an de discussions au Parti québécois, surtout lorsqu'il est question de revoir l'article 1 du programme qui porte sur l'échéancier référendaire. C'est un chemin parsemé d'obstacles pour le chef, surtout si son leadership est affaibli. Et c'est pire encore si les sondages sont à ce point mauvais que les militants n'ont même pas espoir de reprendre le pouvoir.

Cette semaine, j'ai fait quelques appels pour connaître l'humeur des députés du PQ. La plupart ont refusé de parler. L'un d'eux m'a expliqué gentiment qu'il préférait se taire plutôt que d'avoir à me dire n'importe quoi.

Quand les députés des partis d'opposition ne donnent plus suite aux appels des journalistes ou qu'ils se cantonnent dans le silence, c'est mauvais signe. Dans le cas des députés péquistes, c'est parce qu'ils sont inquiets ou carrément désillusionnés. Le jury délibère.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer