Une fin d'année bien tranquille

CHRONIQUE / C'est Noël dans huit jours et la neige semble installée pour... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / C'est Noël dans huit jours et la neige semble installée pour l'hiver. Le gouvernement Couillard, qui avait envisagé un rappel de l'Assemblée nationale lundi dernier pour décréter les conditions de travail des employés de l'État, n'est pas passé aux actes. L'année 2015 tire à sa fin sans contrat de travail entre Québec et ses employés, mais les ententes sectorielles se multiplient et on tentait encore mercredi soir, aux plus hauts niveaux, de clore ce dossier. Il est clair que d'un côté comme de l'autre, personne ne veut prolonger le supplice. Les grands froids de janvier et de février sont rarement compatibles avec les mouvements de grève, les piquets de grève et les manifestations dans les rues.

La politique est un domaine hautement imprévisible. Malgré l'austérité budgétaire, malgré les menaces de grève des syndicats et les nombreuses critiques contre les changements structurels dans la santé, le gouvernement a survécu à son deuxième automne sans revivre la crise sociale qui avait marqué le printemps érable de 2012. Les associations étudiantes, qui avaient reporté leur mouvement de contestation du printemps dernier à cet automne dans le but de se joindre la rébellion des syndicats, sont sagement restées dans leurs classes.

Les syndicats des employés de l'État, des policiers municipaux et des cols bleus et blancs des villes ont manifesté contre les réformes de ce gouvernement, mais sans plus. Beaucoup de bruit, mais pas de désobéissance civile. C'est comme si les dirigeants syndicaux avaient conclu, dès le départ, que l'entêtement des libéraux au pouvoir était inébranlable et qu'il valait mieux sauver les meubles au lieu de se battre pour garder la maison.

Pourtant, il aurait pu en être autrement. Les libéraux de Jean Charest étaient convaincus, au printemps 2012, que le mouvement de grève des étudiants casserait à Pâques à l'approche de la fin de l'année scolaire. Leur prévision ne s'est pas avérée.

Ce deuxième automne du gouvernement Couillard nous dirige vers la troisième année de son mandat de quatre ans. Normalement, les élus tentent toujours de faire adopter leurs politiques impopulaires pendant la première demie du mandat, dans l'espoir d'offrir ensuite des politiques plus sympathiques pendant la dernière ligne droite menant au déclenchement des élections. Les promesses électorales de relance économique des libéraux se sont heurtées à une croissance économique anémique, mais l'objectif de retour à l'équilibre budgétaire a été atteint. Avec en prime un surplus budgétaire de 1,7 milliard $ pour le premier semestre de l'année financière.

Il y a une part de chance dans ce constat. L'équipe ministérielle de Philippe Couillard comprend des joueurs solides dans les secteurs clefs, mais l'essoufflement des syndicats, les difficultés internes au PQ et les nombreux départs à la CAQ ont laissé la voie libre aux libéraux.

Que nous réserve 2016 après un tel constat? Probablement du pareil au même. La reprise économique espérée se laisse attendre, et ce ne sont pas les quelques milliards de dollars promis par le gouvernement Trudeau dans les infrastructures qui vont changer la donne. À l'Assemblée nationale, le simple report à 2017 du prochain congrès national du Parti québécois illustre bien les difficultés du parti à se reprendre en main sous le leadership décevant de Pierre Karl Péladeau.

En temps normal, la chronique politique est toujours en attente de développements captivants lorsqu'elle se tourne vers l'avenir. Ce n'est pas le cas en cette fin d'année. Est-ce pour le meilleur ou pour le pire? Je l'ignore. Comme je l'ai dit plus haut, la politique est un domaine hautement imprévisible.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer