Le vrai travail commence

Philippe Couillard, en compagnie ci-dessus du gouverneur du... (AP, Michel Euler)

Agrandir

Philippe Couillard, en compagnie ci-dessus du gouverneur du Vermont, Peter Shumlin, a reconnu que les provinces canadiennes devront trouver ensemble un consensus concernant le transport du pétrole extrait des sables bitumineux.

AP, Michel Euler

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Paris) CHRONIQUE / «Ce que je rapporte au Québec, c'est la fierté d'être Québécois que j'ai ressentie ici», a lancé Philippe Couillard hier au Bourget, avant de revenir au pays aujourd'hui.

C'est vrai que le Québec s'est fait remarquer à la COP21. Mais encore faudra-t-il mériter les compliments reçus. C'est maintenant que commence le travail de concertation entre les provinces et le gouvernement fédéral pour en arriver à un plan national de réduction des gaz à effet de serre. Or on a eu hier un aperçu des perspectives différentes d'où partiront les négociations. Ainsi, pour les représentants des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon, le coût de la vie élevé dans les régions nordiques ne leur permet pas d'assumer les frais supplémentaires d'une nouvelle tarification du carbone. 

Mais sur le plan de l'image du Canada, c'est encore l'exploitation des sables bitumineux de l'Alberta qui a retenu le plus l'attention de la communauté internationale à la COP21. Partout où je suis allé au Bourget, on m'a parlé d'Énergie Est. Même chez les Maliens! La décision des gouvernements canadien et québécois sur le projet est attendue avec autant d'impatience que l'était celle de Barack Obama sur le projet d'oléoduc Keystone XL.

Hier encore, la ministre canadienne de l'Environnement, Catherine McKenna, s'est fait poser la question. «Comment réconcilier l'appui du gouvernement à la construction du pipeline Énergie Est avec la réalité scientifique?» a demandé un journaliste, après avoir rappelé que le Canada s'est rallié à l'objectif de réduire le réchauffement climatique à 1,5%. Mme McKenna a répondu que son gouvernement travaillerait avec les provinces et que les pipelines seraient soumis à un processus d'évaluation environnementale. Ça n'en dit guère plus sur le sujet.

Philippe Couillard a reconnu de son côté que l'exploitation des sables bitumineux était mal perçue, mais il n'est pas allé plus loin sur le projet d'oléoduc. «Nos sept conditions ne changent pas. S'il y en a qui pensent que le fait que l'Alberta ait annoncé un plafond sur l'exploitation des sables va donner lieu à une approbation sans condition du pipeline, c'est faux.»

Interrogé sur les retombées économiques accrues promises par Énergie Est, M. Couillard a été catégorique: «Ce n'est pas parce qu'on nous parle d'emplois que, tout à coup, tout va devenir possible. L'analyse va être excessivement rigoureuse.»

Bref, tout le monde marche sur des oeufs lorsqu'il est question du transport du pétrole extrait des sables bitumineux, parce que le consensus recherché ne peut se faire sans l'Alberta. Le gouvernement albertain a montré des signes d'ouverture en adhérant à une taxe sur le carbone, mais sa situation économique est difficile. D'où la délicate question d'Énergie Est...

Une fois sortis de la bulle environnementale de la COP21 où tout le monde est pour la vertu, les premiers ministres des provinces devront s'attaquer à la tâche de bâtir un consensus canadien. Philippe Couillard a ainsi résumé ce travail: «Faire le point sur les cibles canadiennes telles que déposées ici à Paris; sur la trajectoire sur laquelle nous sommes au Canada pour en arriver à ces cibles; sur la façon dont les efforts supplémentaires devront être déployés, et répartis entre les provinces.» 

Ça peut sembler simple, dit comme ça. Mais dans le monde «des vraies affaires» dont nous parlait M. Couillard en campagne électorale, c'est autre chose. La grand-messe du Bourget a été une retraite fermée d'où tout le monde repart avec une foi renouvelée. «Je pense qu'on va réussir autour de cette nouvelle énergie commune qu'on a retrouvée», a conclu M. Couillard.

Le Québec l'attend...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer