Tout l'espoir de la jeunesse...

Catherine Viens et Kassandra Bellefleur, étudiantes à l'Université... (Le Soleil, Gilbert Lavoie)

Agrandir

Catherine Viens et Kassandra Bellefleur, étudiantes à l'Université de Sherbrooke, ne sont pas à Paris pour faire du tourisme. Le but de leur voyage est de suivre de près la conférence sur le climat.

Le Soleil, Gilbert Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Paris) PARIS / Il y a beaucoup de jeunes à la Conférence sur les changements climatiques, et avec raison. Après tout, c'est eux qui vont devoir vivre avec les résultats, bons ou mauvais, du travail de leurs aînés. 

Catherine Viens et Kassandra Bellefleur, de l'Université de Sherbrooke, sont sur les lieux avec six autres étudiants du deuxième cycle. Et elles ne sont pas là pour faire du tourisme. Leur séjour, préparé de longue main par deux chargés de cours, Hugo Séguin et Annie Chalout, les amène à suivre de très près les thèmes importants de cette conférence.

Catherine s'intéresse tout particulièrement à l'Inde, qui réclame le droit au développement avant d'avoir à contribuer à la lutte contre les changements climatiques. Elle a également un mandat de recherche sur le thème controversé des «pertes et préjudices». C'est une revendication des pays en voie de développement qui veulent avoir des dédommagements pour des catastrophes naturelles causées par les changements climatiques sur leurs territoires. Les pays du Nord s'opposent avec force à cette demande. «Il y a deux blocs sur le sujet: le G-77 qui voudrait qu'on mette ça dans les engagements de l'accord et, de l'autre côté, des pays comme le Canada, les États-Unis et le Japon qui s'y opposent», explique-t-elle.

Kassandra suit le réseau d'action climatique et les «mécanismes des nouveaux marchés», soit les mécanismes à mettre en place aux frontières, pour tenir compte des efforts fournis contre les GES. Elle explique: «Prenons par exemple la taxe sur le carbone. Quand les États prennent de telles initiatives sur leur territoire, ça désavantage leurs entreprises sur les marchés internationaux. Il s'agit donc d'imaginer des mesures d'ajustement à la frontière. Une taxe à l'importation, ou une subvention à l'exportation.»

Et que pensent-elles de ce qu'elles ont vu et entendu jusqu'à maintenant à Paris? «Personnellement, je trouve que la Conférence de Paris est un espoir, parce qu'il y a beaucoup d'acteurs qui s'impliquent, répond Catherine. Pour elle, c'est la présence des chefs d'État et de gouvernement à l'ouverture des travaux, lundi, qui a envoyé le message symbolique le plus encourageant. Mais sur le plan personnel, c'est le changement de gouvernement au Canada: «Je trouve que ça change la direction du Canada, l'intérêt du Canada pour lutter contre les changements climatiques. Donc, on peut dire qu'on est fiers d'être Canadiens.»

Kassandra, qui s'intéresse à l'environnement depuis qu'elle est «toute petite», trouve que cette conférence est un «impératif». «On doit vraiment agir, c'est un peu comme un point de non-retour. C'est vraiment important que les États s'entendent», dit-elle dans un premier temps.

Mais elle voit plus loin: «Il ne faut pas voir Paris comme une conférence ultime. Je pense que ça va continuer d'évoluer. Peut-être que ce n'est pas cette conférence qui va mener à zéro émission de GES d'ici 2050, mais il faut garder espoir, c'est super important.»

Il y a beaucoup d'espoir chez ces jeunes, qui aimeraient savoir ce qui se passe dans les négociations qui se tiennent derrière des portes closes. Mais le dernier bulletin des négociations publié hier matin faisait état de certaines inquiétudes «sur la grande quantité de textes qui doit encore être traitée». On y cite même un négociateur, disant que «le moment est venu de réfléchir au fait que nous pourrions ne pas produire ce que nous voulons produire la semaine prochaine...»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer