Ça ne va nulle part

Les employés de l'État avaient manifesté jeudi et... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les employés de l'État avaient manifesté jeudi et vendredi derniers. Les syndicats ont décidé de reporter la grève générale de trois jours au début décembre afin de donner une chance aux négociations.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / On ne peut pas reprocher aux dirigeants syndicaux des employés de l'État de chercher à obtenir le meilleur contrat de travail pour leurs membres, c'est leur responsabilité. Mais la contre-proposition aux offres du gouvernement dévoilée hier ne mènera nulle part, et les syndicats le savent.

Leur décision de reporter la grève générale de trois jours au début décembre afin de donner une chance aux négociations est une opération de relations publiques. Même chose du côté gouvernemental, où le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, charge son négociateur en chef Maurice Charlebois de faire un autre effort pour tenter d'en arriver à un accord. Les deux parties veulent simplement démontrer à la population qu'elles ont tout tenté afin de conclure une entente négociée. 

Mais les deux savent également que le gouvernement ira de l'avant avec une loi spéciale pour dicter les conditions de travail de ses employés... et que les syndicats dénonceront cette loi. C'est un classique: les dirigeants syndicaux sont également des élus. Ils doivent démontrer à leurs membres qu'ils sont allés jusqu'au bout de l'exercice.

Hier encore, je lisais sur un fil de presse que le gouvernement n'offrait que 3% à ses employés sur une période de cinq ans. C'est la ligne de presse des syndicats. Il est surprenant que même des médias colportent cette affirmation sans tenir compte de l'avancée de 2,3% en moyenne consentie par le gouvernement au chapitre de la relativité salariale.

Les employés de l'État ne sont pas les plus choyés au point de vue salarial, on le sait depuis longtemps. L'écart avec le milieu municipal, par exemple, est aberrant. 

Mais il est tout aussi aberrant d'entendre les dirigeants syndicaux déclarer que le gouvernement pourrait être un peu plus généreux en puisant notamment dans le Fonds des générations. Ce fonds atteindra 10 milliards $ en 2016, et 20 milliards $ en 2020. Ça peut sembler énorme, et c'est vrai qu'il serait tentant d'y soutirer quelques milliards de dollars pour de bonnes causes. Mais ce serait une erreur, parce que ce Fonds s'applique à la dette. Les firmes de notation en tiennent compte lorsqu'ils établissent la cote de crédit du Québec. Puiser dans ce fonds pour mieux payer les fonctionnaires ou mettre plus d'argent dans la Santé ou l'Éducation équivaudrait à s'endetter pour payer l'épicerie. Ce serait irresponsable.

La semaine prochaine, le ministre des Finances Carlos Leitão fera le point sur l'état des finances publiques. Selon les informations recueillies, les revenus de l'État sont au rendez-vous malgré le ralentissement de l'économie, et les dépenses sont maîtrisées. Ce serait une bonne nouvelle, mais ce n'est pas une raison pour pavoiser. Des événements comme ceux de Paris illustrent bien à quel point l'économie est fragile et vulnérable devant des situations totalement imprévues.

S'il est vrai que le Québec se dirige vers l'équilibre budgétaire, sa dette demeure la plus élevée au pays. Nous ne sommes pas à l'abri d'une autre récession ou d'une hausse des taux d'intérêt qui viendrait alourdir le fardeau du service de la dette.

Il est surprenant, dans le contexte économique actuel, que les revenus du gouvernement soient au rendez-vous. Il faut en profiter pour asseoir notre sécurité collective maintenant, au lieu d'attendre la prochaine récession.

C'est rare qu'on voie ça. C'est donc une raison de plus pour le signaler quand ça se passe. Des représentants de tous les partis se sont joints hier à Philippe Couillard pour l'annonce de nouvelles mesures pour contrer l'intimidation. Comme quoi nos élus savent laisser la partisanerie de coté pour les bonnes causes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer