Les Québécois, grands locataires du 24 Sussex

La résidence du premier ministre du Canada est... (Fournie par le gouvernement du Canada)

Agrandir

La résidence du premier ministre du Canada est située au 24 promenade Sussex, à Ottawa.

Fournie par le gouvernement du Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La question a souvent été posée dans les cercles du pouvoir à Ottawa: comment expliquer que les élus québécois aient pris autant d'espace dans l'histoire politique des premiers ministres du Canada depuis près de trois quarts de siècle? On avait quelque peu oublié ce phénomène sous Stephen Harper, mais l'arrivée de Justin Trudeau relancera la question. Parce que si on remonte à l'élection de Louis St-Laurent en 1948, les Québécois ont occupé le poste de premier ministre pendant 45 ans, comparativement à 21 ans pour les élus des autres provinces. En y ajoutant les quatre ans que vient de d'obtenir Justin Trudeau, cela fera 49!

Pourtant, le 24 Sussex, résidence officielle du premier ministre, a vu passer six premiers ministres venant du Canada anglais depuis 1948, comparativement à cinq représentants du Québec. Mais pour des raisons diverses, Stephen Harper a été le seul à tenir les rênes du pouvoir pendant une décennie. Plusieurs autres, comme Joe Clark, John Turner et Kim Campbell, n'y ont fait que quelques mois.

Alternance et bilinguisme

L'histoire du Parti libéral du Canada explique en partie ce phénomène. Les libéraux fédéraux ont longtemps privilégié une certaine alternance entre francophones et anglophones à la tête de leur parti. Mais c'est bien davantage la recherche de leaders parfaitement bilingues qui a dominé la vie de ce parti depuis les années 60. Les conservateurs ont également profité de ce bilinguisme sous la gouverne de Brian Mulroney. Les politiciens comme Joe Clark, John Turner, Kim Campbell et Stephen Harper étaient bilingues, mais ils n'avaient pas l'aisance des Trudeau et Mulroney dans les deux langues officielles du pays. L'élection de Justin Trudeau nous ramène à ce type de bilinguisme qui a fait la fortune de ses prédécesseurs.

***

La présence de Québécois à la tête du gouvernement canadien fait-elle une différence? Favorise-t-elle le Québec? C'est une autre affaire.

Sous Pierre Elliott Trudeau, on a souvent parlé du «French power». Le conseil des ministres de Trudeau père comptait plusieurs Québécois influents, comme Marc Lalonde, Gérard Pelletier, Jean Marchand, Monique Bégin. Même chose pendant les années au pouvoir de Brian Mulroney. Sous Jean Chrétien, c'est Paul Martin qui dirigeait les Finances, et la seule présence de Jean Pelletier au poste de directeur de cabinet a permis d'ouvrir des portes au lobby québécois à plusieurs reprises.

La question a souvent été posée dans les cercles du... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Mais le «French power» dont se réclamaient certains élus du Québec à Ottawa était également une belle illusion. Les grands ministères économiques et les Affaires extérieures ont la plupart du temps été occupés par des élus des autres provinces. De plus, la représentation des Québécois au sein du bureau du premier ministre et dans les partis d'opposition a souvent été plus symbolique que réelle. Ce n'est pas pour rien que Denis Coderre a dénoncé les manigances de «la garde rapprochée de Toronto» dans l'entourage de Michael Ignatieff en 2009. Les Québécois doivent toujours jouer du coude pour défendre leurs points de vue dans un caucus et un conseil des ministres dominés par de fortes majorités anglophones, et où les rivalités régionales sont fortes.

Justin Trudeau a promis, mardi, de donner une place importante aux élus québécois au sein de son conseil des ministres. On peut comprendre qu'après une si longue traversée du désert pour les libéraux fédéraux au Québec, le chef libéral fera des efforts pour y rebâtir son parti. Son succès dépendra avant tout de la qualité de ses nominations et de la présence d'interlocuteurs crédibles au bureau du premier ministre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer