État d'âme...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) J'ai été bouleversé, dimanche, à la lecture de la chronique de Mylène Moisan décrivant les conditions de vie de personnes atteintes d'alzheimer dans un CHSLD de la ville de Québec. Si vous l'avez manquée, il faut retrouver ça sur Internet : des patients incapables de se nourrir seuls et que les préposés n'ont pas le temps d'accompagner efficacement aux repas. Bref, des patients vulnérables qui ne sont pas bien nourris, et qui ne sont même pas capables de se plaindre.

D'accord, ce n'est pas nécessairement le cas dans toutes les institutions. Mais ça illustre la fragilité de nos services publics dans un monde où il faut limiter les dépenses.

J'ai été ému, jeudi, à l'écoute des propos de Paul Gérin-Lajoie aux Grands reportages de RDI : «Ce qui a changé le plus le Québec, avec un effet de longue durée, ç'a été la réforme de l'éducation des années 60. La clé de l'avenir du Québec, c'est dans l'éducation, l'éducation de qualité, bien sûr, et l'éducation de qualité pour tous!»

Des propos nostalgiques d'un vieux monsieur de 95 ans? Pas du tout! Des propos qui tentent de réconcilier le présent et l'avenir avec notre passé collectif.  

C'est sa conclusion qui est venue me chercher : «Il n'y a pas de grande réalisation sans voir à l'origine un rêve qui se transforme en passion.» Or, cette «passion», a-t-il noté, n'est plus au rendez-vous. C'est à la santé que va maintenant la plus grande part des budgets gouvernementaux. C'est vrai, et c'est inquiétant. Parce que même avec la plus grosse enveloppe budgétaire, on échappe des aînés dans les CHSLD et on n'a plus les moyens de se passionner pour l'avenir de nos enfants.

Quel lien faut-il faire entre ces deux témoignages? Bien simple : c'est l'énorme difficulté de faire les bons choix en politique. 

Quand le Québec a décidé d'investir massivement en éducation, la population était jeune et le gouvernement n'était pas étranglé par un service de la dette de plus de 10 milliards $. Les besoins étaient réels, les déficits n'étaient pas énormes, et le recours à l'endettement était perçu comme un investissement pour l'avenir.

Cinquante ans plus tard, la population est âgée, nos finances publiques sont en mauvais état, et le service de la dette nous coûte plus de 10 milliards $ par année.

J'ai déjà écrit que j'appuyais les efforts du gouvernement en vue de revenir à l'équilibre budgétaire. On n'a pas le choix. Mais je constate en même temps à quel point il est dangereux, dans un tel contexte, d'imposer des restrictions à l'aveugle. 

Toutes les coupes budgétaires font mal. Environnement, protection de la faune, justice, sécurité publique, affaires municipales, garderies, francisation, peu importe le domaine concerné, la réduction des services a des effets concrets. Le défi est de faire la part des choses entre ce qui est véritablement essentiel, et ce qui l'est moins, momentanément.

Lundi, des parents ont établi des cordons autour des écoles pour protester contre les coupes budgétaires. C'était leur priorité du moment, et leur cause est bonne. Mais demain, les mêmes personnes pourraient tout aussi bien dénoncer les hausses de tarifs à la SÉPAQ qui empêchent les familles d'accéder aux parcs, ou la diminution du nombre d'inspecteurs au ministère de l'Environnement. Les personnes âgées dans les CHSLD sont incapables d'aller manifester, mais cela ne veut pas dire que leurs besoins sont moins urgents...

Je n'ai pas de solution à tout ça, sauf que ce ne sont pas nécessairement les lobbies les plus bruyants qui ont les meilleures causes. Et ce n'est pas nécessairement ces lobbies qui nous invitent à rêver d'avenir avec la passion dont parlait Paul Gérin-Lajoie.

Partager

À lire aussi

  • Le CHSLD Saint-Antoine se défend

    Santé

    Le CHSLD Saint-Antoine se défend

    L'histoire d'une dame atteinte d'alzheimer en CHSLD et de sa fille, telle que racontée par la chroniqueuse du Soleil Mylène Moisan dimanche dernier,... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer