L'obligation de résultat

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ça semble loin, décembre 2017, pour garantir l'accès à des médecins de famille à 85 % des Québécois. Mais cela offre au moins l'avantage d'imposer une obligation de résultat à tout le monde concerné, à quatre mois des élections de 2018. C'est le genre d'échéancier auquel les politiciens sont en général très sensibles.

Cela dit, la critique péquiste Diane Lamarre a raison de dire que l'acceptation de ce délai de deux ans et demi par Gaétan Barrette constitue une admission : son projet d'imposer des quotas de patients aux médecins était irréaliste. S'il était aussi facile de multiplier l'offre de services à la population, d'autres y auraient pensé auparavant. De plus, l'imposition de quotas risquait d'inciter certains médecins généralistes à négliger la clientèle plus lourde, comme celle des personnes âgées, au profit des plus jeunes qui demandent moins de temps de consultation.

L'entente signée lundi entre le ministre et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) est donc une bonne nouvelle, mais il faudra en mesurer les conséquences et les résultats avant d'applaudir. Quels en sont les coûts, par exemple? Parce que si les médecins voient plus de patients, ils vont facturer en conséquence. À moins que l'objectif de garantir l'accès aux médecins à 85 % des Québécois ne se résume à l'inscription des patients, et non pas aux services rendus. Ce ne serait pas une amélioration. L'accès devra donc être bien réel, et les progrès attendus doivent être vérifiables, et tangibles progressivement avant décembre 2017.

C'est dans les détails de cette entente que l'on en verra toutes les exigences. Mais la lecture du communiqué de presse publié lundi par la FMOQ permet de constater que le gouvernement devra probablement délier les cordons de sa bourse pour atteindre les résultats désirés. De plus, on ne voit pas comment se fera le retrait progressif de l'obligation pour les médecins de faire des heures dans les hôpitaux, au profit du travail en cabinet.

Le domaine de la santé est complexe et il est dominé par des lobbies puissants qui ont souvent dicté leur volonté aux gouvernements précédents. Les nombreuses campagnes de publicité des associations médicales, des infirmières et des pharmaciens, que l'on a vues à la télévision et dans les journaux au cours des derniers mois, ont bien illustré à quel point la résistance au changement est forte dans ce milieu. Il est évident que les méthodes musclées du ministre Barrette ont forcé la discussion. La FMOQ a préféré signer une entente respectant ses principales demandes, plutôt que de se voir imposer des quotas. C'est un pas dans la bonne direction, et il est permis de croire que des efforts sincères seront déployés par tous les intervenants pour améliorer l'accès aux soins. Mais cette entente n'est qu'un morceau du casse-tête de la santé. Il faudra des ententes similaires avec tous les autres groupes professionnels concernés.

***

Le cas Bugingo

Comment a-t-il pu en arriver là? Difficile à dire, mais si tous les faits relatés par La Presse en fin de semaine sont fondés, on peut croire que c'est progressivement que François Bugingo est passé de l'exagération au mensonge sur ses reportages à l'étranger. Et que d'une exagération à l'autre, il a constaté à quel point la coloration de ses reportages avec des anecdotes à sensation en augmentait la valeur sur le marché québécois. Un marché, soit dit en passant, qui ne consacre que très peu de ressources à l'actualité internationale, et qui achète donc des collaborations extérieures à bas prix. Il en paie aujourd'hui le prix.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer