Le souffle des élus 

Régis Labeaume n'en revient pas que des policiers... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Régis Labeaume n'en revient pas que des policiers aient espionné des journalistes. «C'est une espèce de viol», dit le maire de Québec.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Les élus de toutes couleurs politiques ont répété depuis deux jours combien ils sont préoccupés par la protection des sources journalistiques et s'inquiètent que la police puisse espionner des journalistes.

«Il y a des principes de société de la plus haute importance qui sont en jeu, dont celui de la liberté de la presse», a rappelé avec raison le premier ministre Couillard.

«C'est une espèce de viol», a surenchéri le maire Labeaume. Le choix du mot surprend, mais le message a le mérite d'être clair.

Rarement aura-t-on vu une indignation aussi largement partagée contre une menace au travail des journalistes.

Tous comprennent que des informations essentielles risquent d'être occultées si les sources se mettent à craindre d'être trahies par des surveillances policières.

Je me réjouis que les élus reconnaissent la nécessité de protéger les sources des journalistes.

Mais je ne peux oublier que ces mêmes élus passent le reste de l'année à essayer d'empêcher les journalistes de parler à des sources dans leur organisation.

Que ces élus déclenchent des enquêtes internes pour trouver qui dans la machine a désobéi et parlé sans permission.

Que ces élus cherchent à contrôler le message et sèment la peur chez les employés des administrations publiques.

La plupart sont désormais muselés ou ne peuvent parler qu'au moment et sur le sujet programmé par les élus.

Même les services de communication qui répondent aux médias ont une marge de manoeuvre de plus en plus limitée.

Ils sentent le souffle des élus dans leur cou. Ils renvoient de plus de questions aux cabinets politiques pour ne pas être blâmés d'avoir trop dit ou trop donné.

Cela multiplie les délais, les détours et les risques d'erreur de compréhension, au mépris de l'efficacité. Tout pour éviter qu'un journaliste parle directement à l'employé ou au professionnel qui connaît bien le sujet.

Je comprends que des employés ont un devoir de loyauté envers leur employeur. Mais j'ai encore la candeur de croire qu'une part de cette loyauté pourrait aller aussi à l'intérêt public.

Je sais que les employés ne sont pas tous à l'aise de parler à des journalistes. Il est légitime aussi que les organisations veuillent ordonner leurs communications publiques.

Cela dit, il y a dans les administrations publiques une culture de panaroïa grandissante.

Cette culture percole jusque dans les services juridiques qui gèrent les demandes d'accès à l'information.

Ce n'est pas partout pareil, mais le réflexe est souvent de chercher des prétextes juridiques pour refuser l'accès à un document plutôt que de chercher comment le rendre public. Beaucoup de refus dépendent moins de la nature des documents demandés que de la volonté des élus qu'ils soient diffusés.

C'est à ça que je pense quand j'entends aujourd'hui les élus célébrer l'utilité des sources journalistiques.

***

L'espionnage dont a été victime le collègue Patrick Lagacé devient l'occasion de réfléchir aux critères des tribunaux pour permettre (ou pas) à des tiers l'accès au matériel et aux sources des journalistes.

Ces permissions doivent rester très exceptionnelles et les critères doivent être appliqués avec rigueur.

***

Que les élus s'inquiètent aujourd'hui du dérapage de la police (et des tribunaux) à l'endroit du journaliste de La Presse est une bonne chose.

Ce qui serait encore mieux, ce serait de sentir le même respect pour les sources journalistiques les autres jours de l'année.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer