Le monopole politique

Les probabilités qu'une opposition puisse menacer le «monopole... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les probabilités qu'une opposition puisse menacer le «monopole politique» de Régis Labeaume sont minces, car rien n'indique que la satisfaction envers le maire de Québec ait fléchi à ce point.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE/ La consultation lancée par Équipe Labeaume donne le coup d'envoi à la campagne électorale 2017.

Quelles sont les probabilités qu'une opposition puisse menacer le «monopole politique» du maire Régis Labeaume?

Vous connaissez la réponse aussi bien que moi : ces probabilités sont minces, car rien n'indique que la satisfaction envers le maire ait fléchi à ce point.

À moins d'un scandale d'éthique ou d'intégrité, on voit mal ce qui pourrait empêcher sa réélection.

Sans enlever aux mérites de M. Labeaume, il y a une tendance lourde voulant que les élus municipaux soient généralement réélus.

Le chercheur postdoctoral Jérôme Couture, de l'INRS, rappelle que 82,5 % des élus sortants ont été réélus dans les grandes villes du Québec en 2009 et à peine moins en 2013 (77,5 %), malgré les doutes semés par la commission Charbonneau (1).

Cela montre la difficulté pour l'opposition à s'imposer comme «alternative crédible». Pas juste à Québec.

La chercheuse Jessica Trounstine (Université de Chicago)parle de «monopole politique» quand après 10 ans de pouvoir, la domination d'un élu nuit à la compétitivité d'une élection (2).

Des recherches aux États-Unis montrent que plus la domination est grande, plus le taux de participation diminue et plus les résultats deviennent prévisibles.

À Québec, le «monopole politique» du maire n'a pas eu cet effet sur la participation, mais on peut parler de résultats prévisibles.

La «seule opportunité» pour de nouveaux candidats est alors d'attendre que le maire se retire ou «d'espérer une crise» qui mobiliserait les électeurs, suggèrent les chercheurs Breux, Couture et Bherer.

Voilà une analyse bien fataliste, mais il est difficile de leur donner tort.

Les taux de satisfaction sont-ils influencés par la présence (ou l'absence) d'une candidature d'opposition forte? En d'autres mots, si l'électeur a le choix, devient-il plus critique envers l'élu en place?

Aucune étude ne s'est intéressée à la question sous cet angle, rapporte le chercheur Jérôme Couture.

Les recherches suggèrent que ce sont surtout les enjeux éthiques et les taxes qui influencent les taux de satisfaction.

À moins d'une «très, très grande insatisfaction», il y a peu de liens avec la performance de l'élu, décrit le chercheur.

Mais j'entends aussi d'autres points de vue.

Quand il n'y a pas d'adversaire pour contrer les idées et «canaliser le discours d'opposition», c'est plus facile pour un élu d'avoir un taux de satisfaction élevé.

Des électeurs peuvent être satisfaits simplement parce qu'ils n'entendent rien d'autre ou parce que c'est dans l'air ambiant d'être satisfait de l'élu.

Ce genre de satisfaction est cependant plus fragile que celle qui s'appuie sur une information rigoureuse sur les réalisations et le programme de l'élu.

Il peut suffire d'une couche d'asphalte neuve dans la rue d'un électeur pour faire oublier les ratés des années de pouvoir, me glisse avec un brin de cynisme un spécialiste de l'opinion publique.

Je ne crois pas qu'il faisait référence à l'opération massive d'asphaltage lancée le printemps dernier. L'administration Labeaume n'en avait pas besoin pour espérer être réélue.

Mais ça ne peut pas nuire. De l'asphalte pour cimenter le monopole politique. On va mettre les chercheurs là-dessus.

(1) SANDRA BREUX, JÉRÔME COUTURE et LAURENCE BHÉRER. «Les candidats sortants : atout ou obstacle à la participation électorale?», Canadian Journal of Urban Research, 2014

(2) JESSICA TROUNSTINE. Political Monopolies in American Cities, University of Chicago Press, 2006

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer