Le Phare change de visage

Le projet du Phare à l'entrée de la ville... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le projet du Phare à l'entrée de la ville a beaucoup évolué depuis les premières images (comme celle-ci) diffusées l'an dernier. Depuis, l'apparence, la disposition des tours et parfois leurs usages ont été revus.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Le projet du Phare à l'entrée de la ville a beaucoup évolué depuis les premières images diffusées l'an dernier.

On parle toujours d'une tour principale de 65 étages, flanquée de tours plus petites (25 et 30 étages) qui encadrent une place publique. 

L'apparence, la disposition des tours et parfois leurs usages ont cependant été revus. «Beaucoup de choses ont évolué, le concept, l'architecture», confirme le promoteur Michel Dallaire.

Les voilures métalliques qui devaient coiffer la tour principale ont été mises de côté. On voudra plutôt évoquer l'idée d'un phare éclairant dans toutes les directions.

CHRONIQUE / Le projet du Phare à l'entrée de la ville a beaucoup évolué depuis les premières... (Première esquisse du projet, fournie par Le Groupe Dallaire en janvier 2015 - infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Première esquisse du projet, fournie par Le Groupe Dallaire en janvier 2015 - infographie Le Soleil

Je n'ai pas réussi à voir d'images de la nouvelle mouture du Phare. Je vais donc être prudent dans l'appréciation des changements annoncés. 

La description qu'en donne M. Dallaire fait cependant croire que le projet a été amélioré de façon significative.

L'impression de lourdeur et d'un ensemble fermé sur lui-même semble avoir été atténuée.

La place publique centrale sera plus grande, plus ensoleillée et plus facilement accessible que dans la version précédente.

L'immeuble massif de huit étages qui devait occuper toute la façade ouest de l'îlot du Phare a notamment été retranché.

Cela permettra de reculer deux des tours (25 et 30 étages) et de les faire pivoter, ce qui va «ouvrir» la place publique sur l'extérieur.

Les logements prévus dans le bâtiment qui disparaît seront déplacés dans la tour principale (et dans une nouvelle tour étroite qui sera insérée du côté ouest. 

Le Groupe Dallaire propose aussi d'intégrer au Phare un pôle d'échange du RTC. On parle de 5 à 10 quais d'autobus donnant du côté de la rue Lavigerie. 

Plusieurs parcours et express du RTC y auraient leur terminus. Une passerelle aérienne au-dessus du boulevard Laurier assurerait le lien vers la future station de Service rapide par bus (SRC).

L'étude de faisabilité du Tramway-SRB proposait que les pôles d'échange du RTC soient intégrés à des commerces, bureaux, cafés et résidences en partenariat avec l'entreprise privée. 

Le projet du Groupe Dallaire va exactement dans cette direction.

La présence d'un pôle d'échange du RTC accentuerait la composante «publique» du Phare, ce qui faisait défaut dans la version préliminaire. 

Cette composante publique sera aussi bonifiée par une plate-forme d'observation plus importante que prévu au sommet de la tour principale.

M. Dallaire souhaite en faire un centre d'interprétation de l'histoire, de la géographie et de la vie culturelle de Québec. Il parle d'au moins deux étages. Le concept reste à préciser.

L'impression de lourdeur du Phare devrait par ailleurs être atténuée par l'accentuation des lignes verticales des immeubles. 

Les décrochés qui donnaient à la tour principale l'apparence d'un pot de fleurs ont été revus. Les passerelles aériennes projetées au 18e étage ont été abandonnées, ce qui va dégager les tours et les alléger.

La composante hôtel de la tour principale a d'autre part été réduite de moitié (150 chambres au lieu de 300). Question de marché, explique  M. Dallaire.

Lorsque le projet de Phare a été dévoilé en janvier 2015, le promoteur Dallaire avait semblé réticent à y apporter des changements. Pourquoi changer si les gens sont d'accord? 

M. Dallaire référait alors à un sondage suggérant que 80 % des citoyens aimaient ce qu'ils avaient vu. «Tant que les citoyens sont d'accord, je suis heureux.»

Les critiques d'architectes, d'étudiants, d'urbanistes et de citoyens avaient cependant été nombreuses : projet trop gros, apparence de déjà-vu, impression de lourdeur, étroitesse des espaces publics, impacts majeurs sur la circulation, mauvaise intégration et faiblesse des liens avec le voisinage.

Sans parler de la hauteur qui allait largement dépasser les 29-30 étages prévus au Plan d'urbanisme.

M. Dallaire ne l'a pas crié sur les toits, mais il a entendu ces critiques et choisi d'en tenir compte. Le projet ne sera pas moins gros, mais mieux déployé.  

«On travaille en écoutant et en bonifiant. On essaye de l'améliorer [le Phare]», dit-il. 

On devrait pouvoir le mesurer dans la nouvelle version qu'il prévoit rendre publique à la fin de l'été.

Pour y arriver, le promoteur est retourné voir ailleurs ce qui se faisait, à New York et à Chicago où il dit avoir «découvert l'art public».  

Depuis l'an dernier, M. Dallaire s'est adjoint de nouveaux collaborateurs. L'artiste Florent Cousineau, par exemple, à qui il a demandé d'intégrer art et culture au projet. 

«On peut amener de la chaleur humaine par l'art public», dit M. Dallaire, qui espère créer un «milieu de vie pour les gens du quartier».

Le promoteur tient à ce que Québec développe de l'expertise dans la construction de gratte-ciel. 

«Je ne veux pas donner la conception [ingénierie] à une firme américaine, je vais me faire arracher la tête», croit-il.

Depuis l'an dernier, il a travaillé avec la firme d'ingénieurs WSP (Québec) qui a réalisé deux études de circulation pour le projet le Phare. 

Son interlocuteur principal chez WSP est François Picard, ex-bras droit du maire Labeaume, qui était à l'époque responsable des dossiers d'aménagement à la Ville. 

C'est le genre de proximité qui ne nuit pas pour démêler les ficelles d'un projet aussi complexe que celui du Phare.

À noter que WSP a dans ses bureaux de New York des experts dans la construction de gratte-ciel. M. Dallaire est même allé les rencontrer. Il ne faudrait pas s'étonner que WSP soit associée à la construction du Phare.

Il reste plusieurs étapes avant que le Phare reçoive le feu vert de la Ville.

Le promoteur a déposé une demande de changement de zonage sur la hauteur, les usages, les marges de recul et autres considérations techniques.

Il faudra modifier le PPU du plateau Sainte-Foy et tenir une consultation publique, probablement à l'automne.

Il faudra ensuite l'approbation de la Commission d'urbanisme.

À noter que le projet n'est pas assujetti à une signature de registre et de référendum. C'est l'administration Labeaume qui aura le dernier mot.

Le promoteur Michel Dallaire... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Le promoteur Michel Dallaire

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

J'ai senti lors de ma longue conversation avec M. Dallaire cette semaine une sensibilité que je ne lui connaissais pas. 

Un souci d'écouter ce que les citoyens disent et d'échapper aux effets de «mode» en se demandant : «Qu'est-ce qui va traverser les âges?» 

Il a donné l'exemple de l'édifice Price, qui fut en son temps contesté pour sa hauteur, mais qui est aujourd'hui un des joyaux du paysage de Québec.

«Tu veux pas te tromper», dit-il, conscient qu'un projet comme celui qu'il prépare sera là pour 100 ans.

À ce jour, le Groupe Dallaire et Cominar ont beaucoup été remarqués par l'ampleur de leurs propriétés et immeubles. Beaucoup moins pour la finesse ou l'audace et de leur architecture. 

C'est une excellente nouvelle de constater que le plus gros promoteur de Québec semble s'ouvrir davantage à la place de l'art dans le paysage urbain. On va tous y gagner.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer