Requiem pour une piscine

Désuète, la piscine du quartier Saint-Thomas a subi... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Désuète, la piscine du quartier Saint-Thomas a subi une baisse de fréquentation importante en 2015.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Fermer la piscine du quartier Saint-Thomas me semble aller à l'encontre de l'esprit du nouveau Plan directeur d'aménagement de la ville de Québec.

Ce plan consacre «le rôle essentiel» des parcs et des équipements de proximité qui «contribuent directement à la qualité de vie des citoyens».

Le réflexe devrait être d'en maximiser la présence, pas de la réduire.

Cela dit, fermer une piscine n'a pas la même conséquence que fermer une école. Une piscine n'est pas un besoin de première nécessité.

D'autant plus qu'on trouve à un kilomètre de la piscine Saint-Thomas d'autres bassins de baignade. Cela relativise l'effet d'une fermeture.

On ne peut cependant être indifférents à l'érosion des services de proximité qui affecte la qualité de vie et l'attractivité d'un quartier, en outre pour les jeunes familles.

C'est vrai des piscines comme des patinoires, des espaces publics, des équipements de loisir, des commerces, de l'accès au transport en commun, etc.

L'enjeu est particulièrement sensible dans les banlieues vieillissantes, comme Sainte-Foy, où les équipements ont souvent pris de l'âge.

Si on se met à les fermer pour cause de désuétude ou de baisse de fréquentation, on risque d'accélérer le déclin du quartier ou de nuire à sa relance.

La logique voudrait plutôt qu'on les rénove ou les reconstruise. Comme la Ville vient de faire avec la bibliothèque Monique-Corriveau, dont l'achalandage a bondi depuis qu'elle loge dans l'église St-Denys rénovée.

S'ajoute l'argument de la santé publique. Des équipements de sport accessibles encouragent l'activité physique. Fermer une piscine va dans le sens contraire.

La Ville n'est pas propriétaire de la piscine Saint-Thomas, mais en la louant, elle permettait de la garder ouverte.

Québec explique sa décision de mettre fin au contrat par la désuétude de la piscine. Il aurait fallu y investir 375 000 $, ce que le faible achalandage ne justifiait pas à ses yeux.

Québec a plaidé que Saint-Thomas avait la plus faible fréquentation de toutes ses piscines. Dans les faits quelques autres ont une fréquentation similaire, mais le débat n'est pas là.

L'argument a un mérite mathématique pour une ville qui cherche à réduire ses dépenses. On voudra couper là où ça fait le moins mal.

Il faut cependant se méfier des chiffres.

La chute brutale de l'été dernier résulte d'une décision de la Ville de déplacer les 1200 enfants du camp de jour qui fréquentaient cette piscine.

La Ville a ainsi provoqué le recul de fréquentation qu'elle invoque ensuite pour fermer la piscine.

Il y a un lien direct entre la fréquentation et la qualité d'un équipement.

Une piscine désuète est toujours moins attrayante et si on la laisse vieillir, elle le sera de moins en moins.

On a beau jeu alors, comme le fait la Ville dans ses documents budgétaires, de comparer les performances des piscines : 2141 présences à Saint-Thomas contre 27 902 à Gérard-Guay (Sillery).

Ce que la statistique ne dit pas, c'est que la piscine de Sillery est en parfait état, est plus grande qu'à Saint-Thomas et est chauffée, ce qui permet d'étirer la saison.

Personne n'en sera surpris, les piscines municipales les plus fréquentées sont celles qui sont chauffées.

Offrez à Saint-Thomas une piscine rénovée et chauffée et sa fréquentation va grimper.

***

Québec plaide qu'il y a à Sainte-Foy une plus grande concentration de piscines qu'ailleurs. Sous-entendu, ce n'est pas si grave d'en fermer une.

L'argument d'équité entre arrondissements est valable. Les citoyens paient partout les mêmes taxes de base, ils devraient avoir droit à des services équivalents.

Reste alors à décider si on va niveler les services par le haut ou par le bas. Dans ce cas-ci, Québec a fait son choix.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer