Un virage politique

On peut difficilement parler d'un vrai «gel» de... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

On peut difficilement parler d'un vrai «gel» de taxes pour 2017 et 2018 : on va geler le taux de base, mais il restera des variations de taxes résultant de l'harmonisation post-fusion et des dettes des anciennes villes.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Le «gel» des taxes résidentielles marque un virage significatif de l'administration Labeaume.

Depuis 2007, la priorité n'avait jamais été de limiter impérativement les hausses de taxes. On trouvait raisonnable que les taxes augmentent au rythme de l'inflation et on s'en satisfaisait.

Les finances de la Ville auraient permis de réduire les taxes ou d'en limiter la hausse, mais la priorité était ailleurs.

La Ville a ainsi investi dans les infrastructures, programmes de loisirs et activités d'animation.

Cela a permis à Québec de rattraper du retard dans ses équipements, de prolonger la bulle du 400e et de bonifier des services.

Ces choix politiques ont eu pour conséquence que le budget a augmenté à un rythme très supérieur à l'inflation. Pour balancer, il fallait hausser les taxes.

L'opposition plaidait pendant ce temps pour la plus petite facture de taxe possible. L'administration Labeaume vient de facto d'endosser ce point de vue.

Ce «gel» devrait plaire aussi aux lobbies des radios et de la politique qui croient qu'il y a toujours trop de taxes et d'impôts.

Autre surprise de ce petit lundi de janvier, le maire a admis pour la première fois que les hausses de taxes depuis 2008 ont été supérieures à l'inflation.

«Ma promesse va être respectée parfaitement. La hausse ne sera pas un sou au-dessus de l'IPC», avait-il pourtant juré.

Le maire accusait l'opposition de mentir et lui réclamait des excuses lorsqu'elle exhibait des chiffres prouvant que les hausses de taxes avaient dépassé l'inflation réelle.

Je ne sais pas si les calculs de l'opposition étaient toujours rigoureusement exacts, mais sur le fond, elle avait raison.

J'imagine qu'il serait utopique de penser que le maire s'en excusera auprès d'elle.

***

Permettre aux citoyens de souffler est une bonne nouvelle.

Le maire y voit un «soutien aux contribuables» dans le contexte économique difficile d'un dollar canadien en baisse et d'un panier d'épicerie en hausse. Bon point.

Un gel de taxes prolongé ne serait par contre pas une bonne idée. Pas plus que jadis le gel des droits de scolarité ou des tarifs de garderie.

Les coûts de ces services continuent entre-temps d'augmenter et tôt ou tard, il faut payer.

De toute façon, la Ville de Québec n'en est pas là.

On peut d'ailleurs difficilement parler d'un vrai «gel» de taxes pour 2017 et 2018. On va geler le taux de base, mais il restera des variations de taxes résultant de l'harmonisation post-fusion et des dettes des anciennes villes. Dans les faits, il y aura encore des hausses de taxes résidentielles à Québec.

***

Impossible de passer à côté.

Pendant la campagne 2013, le candidat Labeaume accusait Démocratie Québec de «faire de la petite politique» et de «vouloir acheter des votes» en promettant un gel de taxes.

«C'est un classique quand tu vois que tu ne gagneras pas, tu dis : je vais annoncer un gel de taxes», raillait-il.

Le maire plaidera que le contexte a changé. C'est vrai. On n'est pas en campagne électorale. Pas encore.

Il est vrai aussi que le portrait financier des villes a changé avec le partage des déficits des régimes de retraite des employés.

Mais ce qui rend possible ce «gel» de taxes, ce n'est pas le paysage financier amélioré que la volonté politique d'y arriver. À ce jour, il n'y en avait pas.

En l'annonçant dès aujourd'hui, le maire dit vouloir passer un signal à sa machine administrative.

Celle-ci doit prendre acte en préparant le prochain budget que leur ville vient de passer à son tour en mode austérité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer