L'adieu au pêcheur à la ligne

Ce n'est pas le politicien qui est représenté... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Ce n'est pas le politicien qui est représenté sur l'urne de Jean-Paul L'Allier, mais le pêcheur. C'est cette image qui le représente le mieux auprès de ses proches.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Jean-Paul L'Allier 1938-2016

Politique

Jean-Paul L'Allier 1938-2016

L'ex-maire de Québec, Jean-Paul L'Allier, est décédé dans la nuit du 4 au 5 janvier 2016. »

(Québec) CHRONIQUE / Dans le silence de la grande église, on a tous été touchés, je crois, par ce fils évoquant avec tendresse les moments où, assis dans la chaloupe avec son père, il entendait le sifflement de la ligne de pêche lancée dans l'air.

Évoquant le souvenir de cet instant où le soleil se lève sur le lac brumeux.

Jean-Paul L'Allier tenait de son père boulanger d'être aussi matinal. L'avenir lui appartenait.

Après quelques jours à ressasser l'histoire politique des 40 dernières années et l'héritage considérable du maire L'Allier, la cérémonie des funérailles nous aura amenés ailleurs.

Dans l'intimité d'un maire qui, sans être secret, n'a jamais beaucoup exposé sa vie privée à la curiosité publique.

Cette cérémonie fera que la dernière image qui me restera de M. L'Allier ne sera pas celle du politicien ou du grand bâtisseur de ville, mais celle d'un homme lançant sa ligne sur l'eau dans le silence du petit jour.

Cette image, c'est celle que la famille a choisi de graver sur l'urne funéraire parce que c'est celle qui décrit mieux que toute autre ce qu'était Jean-Paul L'Allier : un amoureux de la vie.

La pêche était son évasion et souvent ses plus beaux souvenirs de voyage. Il y était patient et les amis qui l'y ont accompagné savent que ce qui lui importait n'était pas la «viande» au bout de la ligne, mais le plaisir du moment.

Il traînait des mouches jusque dans son tiroir de bureau à l'hôtel de ville, mouches qu'il exhibait à ses collaborateurs, émerveillé comme s'il s'agissait du plus grand des trésors.

Il avait compris que le bonheur se trouve en «petits morceaux tout au long de la vie», a rappelé son fils Simon, dans un témoignage senti.

Il trouvait ces morceaux à la pêche, dans l'espresso pris sur une terrasse, au Canadien Tire, son magasin préféré (comme pour la plupart des hommes), d'où il rapportait ses trouvailles en double pour mieux les partager.

Il les trouvait dans une curiosité pour la cuisine et les épices, dans le voyage, dans les films, dans la culture du jardin et de ses pommiers.

Les funérailles aident ainsi à remettre les choses en perspective. Rappellent qu'avant les grandes choses de la vie publique, il y a les petites choses du quotidien partagées avec les proches.

Une leçon de vie, après les leçons de politique.

***

Autre image forte de ces funérailles, celle du cortège quittant l'hôtel de ville pour la Basilique, comme le veut la tradition.

La marche lente. Le bruit des bottes et des caisses de la police en uniforme d'apparat. La musique des cloches sur la place. Le froissement des parapluies de la famille secouant la neige avant d'entrer.

La foule était relativement peu nombreuse et certainement pas en proportion de l'importance que M. L'Allier aura eue dans l'histoire récente de cette ville.

Quelques centaines de citoyens, je dirais, et quand la cérémonie a commencé, il est resté quelques sièges libres à l'arrière de l'église.

Malgré son éloquence et sa personnalité forte, M. L'Allier ne faisait pas dans la politique spectacle. Les funérailles auront été de même nature, sans débordement ni manifestations.

***

Au sortir, la neige avait cessé et on a senti l'air plus léger. Comme soulagé de cette épreuve où, la mort dans l'âme, on est allé faire ses derniers adieux.

Suit, sur le parvis, le moment doux-amer des retrouvailles où, les yeux encore humides, on retrouve les vieux compagnons d'armes, les anciens collègues et collaborateurs. Ce moment où la peine cède doucement la place au plaisir des souvenirs et des anecdotes. Ce moment où la vie reprend et où on imagine un lever de soleil sur la brume d'un lac.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer