Les liaisons dangereuses

Renaud Lachance explique dans sa dissidence qu'il ne... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Renaud Lachance explique dans sa dissidence qu'il ne peut souscrire à l'existence d'un lien indirect entre le versement de contributions politiques et l'octroi de contrats gouvernementaux.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La grande surprise de ce rapport ne vient pas de ses révélations ou recommandations, mais de la dissidence de son cosignataire.

Cette dissidence ne porte pas sur un détail mais sur l'existence d'un lien entre les contributions aux partis politiques et les contrats publics. 

La juge France Charbonneau a conclu que ce lien existe. Les pratiques de financement des partis provinciaux étaient «inextricablement mêlées» à l'octroi de contrats ou de subventions, a-t-elle noté.

Le commissaire Renaud Lachance pense au contraire que ce lien n'a pas été prouvé.

Il était connu depuis des décennies que les partis politiques recevaient des contributions illégales de compagnies et firmes professionnelles. La commission a ajouté à une preuve déjà accablante. 

Ce qui restait plus ambigu, c'est le lien entre les dons et les contrats.

On pouvait soupçonner un lien. Pourquoi des entreprises privées verseraient-elles année après année dans les caisses des partis si elles n'obtenaient jamais rien en retour? Il manquait cependant des preuves.

Il est décevant que quatre années de travail aboutissent à une impasse sur une question aussi importante.

Cela jette une ombre sur un rapport autrement impressionnant, ne serait-ce que par son volume (1741 pages).

Avant d'être nommé à la commission, M. Lachance a agi comme vérificateur général du Québec pendant sept ans.

Cela suggère un haut niveau de rigueur et de connaissance de l'appareil d'État. Cela annonce aussi un certain ton, prudent et réservé. J'allais dire timoré.

On a retrouvé le même depuis quelques années chez le V.G. de la Ville de Québec, ce qui nous a parfois laissés sur notre appétit.

Cette «déformation professionnelle» explique peut-être la dissension de M. Lachance.

La juge Charbonneau, qui s'est beaucoup fait remarquer par ses combats contre le crime organisé, fut moins magnanime lorsqu'elle a flairé la magouille.

Je repense à sa réaction exaspérée lors du témoignage de l'ex-ministre Marc-Yvan Côté. 

Celui-ci cherchait à faire croire que les dons politiques de son entreprise du moment (Roche) ne visaient pas l'obtention de contrats mais à stimuler l'activité économique.

Son «Monsieur Côté!», sorti comme un cri du coeur, annonçait les conclusions du rapport.

La commission Charbonneau a permis de crever l'abcès des rapports troubles entre la politique et le monde de la construction.

Dans son sillage, beaucoup de pratiques de gouvernance ont été resserrées et la sensibilité aux enjeux éthiques est désormais plus grande. Réjouissons-nous le temps que ça va durer.

Plusieurs recommandations méritent qu'on s'y arrête.

Je retiens celle qui vise à offrir une meilleure protection aux sonneurs d'alarme dans les administrations publiques. Il serait temps.

Je retiens aussi l'idée de rendre les chefs politiques imputables du financement de leurs partis. Trop facile de faire semblant qu'on ne sait rien chaque fois qu'une tricherie est démasquée.

Faudrait-il limiter le nombre de mandats des maires pour prévenir la corruption et les liaisons dangereuses? La suggestion de la commission est intéressante.

Peut-être faudrait-il l'envisager aussi pour les ministres et les premiers ministres.

On se priverait parfois d'élus visionnaires qui auraient continué à bien servir en toute honnêteté. Mais il faut parfois ce qu'il faut. 

Cela dit, le principal risque avec les élus en place trop longtemps n'est pas tant la corruption que l'arrogance. Dans ces cas-là, deux mandats, c'est déjà beaucoup.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer