Quand la crainte se répand

«Je demeure persuadé, tout comme la population, que... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

«Je demeure persuadé, tout comme la population, que nous devons faire notre part pour accueillir des réfugiés, mais depuis vendredi, je suis certain que cela ne doit pas se faire dans l'urgence», a déclaré Régis Labeaume.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Le maire de Québec envoie un signal ambigu en demandant aux autorités de «prendre une pause» dans l'accueil de réfugiés de la Syrie.

Personne ne conteste l'argument de la sécurité. Il va de soi qu'après les attentats de Paris, des vérifications supplémentaires puissent devenir nécessaires.

On ne connaît pas encore la trajectoire des auteurs des attentats de vendredi dernier. Ont-ils profité des portes ouvertes en Europe pour se glisser parmi des réfugiés?

Dans tous les cas, on ne voudrait pas que ça se produise chez nous.

Il serait illusoire de penser ramener le risque à zéro, mais on voudra le réduire le plus possible. S'il faut plus de temps pour filtrer, il serait irresponsable de ne pas le faire.

J'imagine que le gouvernement canadien, qui est l'instance ultime en matière de sécurité, le sait aussi.

Si le maire s'en était tenu à la sécurité pour demander une pause, il n'y aurait rien à redire. 

Mais pourquoi y avoir ajouté des arguments sur la saison inopportune pour l'accueil, sur les coûts inconnus pour la ville et sur la disponibilité des ressources publiques?

Ces enjeux sont pertinents, mais ne mêlons pas les choses. Ils n'ont pas surgi avec les attentats de Paris. Ils sont là chaque fois qu'on accueille des réfugiés.

Cela n'avait pas empêché le maire, en septembre, de souhaiter la venue de 500 à 800 réfugiés syriens. Il assurait alors qu'on avait les ressources et qu'on serait prêt.

Ses commentaires sur Facebook, devant la presse et au conseil donnent l'impression qu'il y a désormais des conditions ou des restrictions à cet accueil, au-delà de la sécurité.

Le maire veut tout à coup «savoir où on s'en va» avec les réfugiés. Veut que les gouvernements s'expliquent et précisent quelle aide recevra la ville. Il affirme maintenant qu'on n'a pas les effectifs pour l'accueil et qu'il en faudrait le double. 

Le nombre de réfugiés attendus n'a pourtant pas changé depuis le premier jour.

***

Le maire plaide que «novembre et décembre sont les pires mois de l'année pour accueillir des réfugiés au Canada». 

Il est vrai que l'accueil est plus facile au printemps, en été ou au début de l'automne. Il y a toujours un choc à l'arrivée et y ajouter une collision immédiate avec l'hiver complique l'adaptation.

Pas tant pour les enfants qui trouvent vite à s'amuser dans la neige, mais pour les adultes chargés de trouver des vêtements, de chauffer les logements, etc.

On ne peut nier cette réalité de l'hiver, mais ce n'est quand même pas une surprise. On ne vient pas de découvrir qu'il commence à faire froid en novembre et que c'est pire ensuite. Le maire n'avait jamais soulevé cet argument avant.

Pourquoi invoquer novembre pour retarder l'accueil si c'est la sécurité qui inquiète?

***

Québec fut la plus pressée à vouloir accueillir des réfugiés victimes de la guerre civile en Syrie et du groupe terroriste État islamique. Elle devient aujourd'hui la première à vouloir ralentir.

Je ne doute pas de la générosité du maire Labeaume et de la ville pour les plus démunis, qu'ils soient d'ici ou d'ailleurs. 

Cette sensibilité du maire ne s'est jamais démentie et on peut la mesurer encore tous les jours.

Mais le maire a aussi montré qu'il était sensible aux radios et aux aléas de l'opinion publique. Ce n'est pas un défaut.

C'est même une bonne idée de s'assurer de «l'acceptabilité sociale» d'un projet aussi délicat si on veut accroître les chances de réussite.

À condition que la peur de la critique ne devienne pas plus grande que celle du danger.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer