• Le Soleil > 
  • Actualités 
  • > Armoiries: Saguenay n'a pas sollicité l'Autorité héraldique du Canada 

Armoiries: Saguenay n'a pas sollicité l'Autorité héraldique du Canada

L'ancienne devise de la Ville de Chicoutimi était... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'ancienne devise de la Ville de Chicoutimi était «le mouvement de la rivière fait la joie de la cité».

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Saguenay n'a pas encore sollicité l'Autorité héraldique du Canada pour la création d'armoiries. En mars dernier, le conseil municipal a adopté une nouvelle devise et le maire a fait part de son intention de faire appel à l'institution fédérale pour l'élaboration d'une image emblématique aux couleurs de la ville.

Directrice de l'Autorité héraldique du Canada, une entité qui relève du gouverneur général, Claire Boudreault signale qu'elle a reçu une demande d'information de la part du service des communications l'an dernier. Il s'agissait d'une demande sommaire. Elle n'a pas eu de contact avec la Ville depuis. 

« Il n'y a pas eu de demande officielle d'armoiries pour la ville de Saguenay. Il y a 18 ans, on avait commencé quelque chose pour eux, mais ça n'a pas abouti », a déclaré la directrice, elle-même spécialiste de l'héraldique. Au final, Saguenay a choisi de commander un logo, ce qui n'a rien à voir avec l'héraldique.

Science 

Il n'y a pas d'obligation légale pour une municipalité ou une ville de passer par l'Autorité héraldique pour obtenir des armoiries. Toutefois, l'héraldique est une science hautement spécialisée et artistique et il arrive que des organisations souhaitent obtenir un emblème fait sur mesure par des professionnels. 

« On en fait une centaine par année pour des familles, des villes, des paroisses. Il n'y a pas de règle ou de loi qui encadre l'héraldique. Les gens qui viennent nous voir veulent quelque chose d'unique et de symbolique et souhaitent obtenir un document légal et enregistré », explique Claire Boudreault. La directrice se définit comme une puriste de l'héraldique, elle qui suit les règles à la lettre. 

« Les gens ne viennent pas acheter quelque chose chez nous. Ils viennent travailler avec nous pour obtenir un emblème personnalisé et durable qui figurera dans le registre national », poursuit-elle. 

Cinq artistes travaillent pour l'Autorité héraldique du Canada. Les coûts pour l'élaboration d'armoiries sont d'environ 2000 $. Claire Boudreault signale que même si Saguenay a adopté une nouvelle devise et qu'elle a fait part de son désir de commander des armoiries, rien ne l'empêche de continuer d'utiliser le logo créé dans la foulée de la fusion. Malgré l'adoption officielle de la devise « Au bout du fjord, un Royaume », le maire Jean Tremblay a fait savoir que les maximes « Le citoyen d'abord » et « Une ville, un fjord », utilisée par Promotion Saguenay, demeureront. Invité à faire le point dans ce dossier, le directeur des communications à Saguenay, Jeannot Allard, a précisé que la démarche n'a pas encore été entreprise auprès de l'Autorité héraldique du Canada, mais que le processus devrait être enclenché bientôt.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer