• Le Soleil > 
  • Actualités 
  • > Des échos flatteurs pour le dernier film de Denis Villeneuve à Venise 

Des échos flatteurs pour le dernier film de Denis Villeneuve à Venise

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Les premiers échos sur Arrival, présenté à la prestigieuse Mostra de Venise, ont de quoi réjouir le cinéaste québécois Denis Villeneuve, plusieurs médias saluant l'intelligence et la sobriété de ce drame de science-fiction.

Pas moins de quatre réalisateurs québécois sont à l'affiche de la Mostra de Venise qui s'est amorcée mercredi.

Denis Villeneuve, le seul des quatre à être en compétition pour le Lion d'or, présente son film jeudi en grande première. Le cinéaste n'est toutefois pas à Venise - il y sera lundi pour une série d'entrevues -, alors qu'il est en plein tournage pour la suite très attendue du classique «Blade Runner» de Ridley Scott.

Arrival raconte l'histoire d'une experte en linguistique engagée afin de découvrir les raisons de la présence d'extraterrestres sur la Terre. Tourné à Montréal en 2015, le long métrage, une adaptation d'une nouvelle de Ted Chiang, met en vedette Amy Adams, Jeremy Renner et Forest Whitaker.

Un «grand flair»

À la suite de projections de presse, certaines publications ont commencé à alimenter les discussions sur la valeur de la nouvelle proposition du cinéaste de «Un 32 août sur Terre», «Enemy» et «Prisoners».

Selon le «Hollywood Reporter», la grande classe, l'intelligence et l'esthétique «cool» du film Arrival devraient rassurer les adeptes des classiques de science-fiction quant à la suite très attendue de «Blade Runner» - 35 ans après l'original.

Porté par une prestation profondément sentie d'Amy Adams dans le rôle principal, Arrival est un «drame de science-fiction pour adultes qui maintient tout du long la peur et la tension, tout en faisant vibrer des cordes sur l'amour et la souffrance», affirme le «Hollywood Reporter».

Selon le média américain, le film de Denis Villeneuve mérite sa place parmi les explorations interplanétaires des plus nuancées telles que «Rencontres du troisième type», «Contact» et «Interstellaire».

Le Telegraph de Londres souligne que les échanges entre l'experte en linguistique et les extraterrestres constituent les scènes les plus réussies et les plus sinistres tournées par Denis Villeneuve, ajoutant que ses fans de la première heure «sauront que ce n'est pas peu dire».

Saluant la qualité du scénario, le critique du journal britannique affirme qu'une révélation à mi-parcours force le spectateur à réinterpréter tout ce qu'il a vu jusqu'alors. Ne voulant pas trop en révéler, il assure à l'endroit des futurs spectateurs que la nourriture intellectuelle d'Arrival mérite des «étoiles Michelin».

Le Telegraph parle d'une «allégorie belle et provocante» qui a le potentiel de bousculer la vision du monde du spectateur.

Le critique du Variety ne se montre pas aussi emballé par le récit, tout en reconnaissant plusieurs qualités à la production.

Selon Variety, Denis Villeneuve accroche le spectateur en début de parcours avec un «grand flair» et une sobriété remarquable. La signature d'une «profonde authenticité» du réalisateur de «Sicario» et «Prisoners» serait alors bien visible.

Toutefois, selon le critique, les attentes sont en partie déçues par des aspects plus conventionnels qui finissent par prendre l'avant-plan.

Extraits des critiques

«Qu'il est rafraîchissant de regarder un film d'extraterrestres dans lequel aucune ville ou aucun monument n'est détruit, et dans lequel il n'y a pas de guéguerres faisant dévier l'équipe humaine de son défi complexe.» - Hollywood Reporter

«La véritable signification prend du temps à éclore, mais les idées d''Arrival' sur le langage se reflètent dans ses propres méthodes de récit de manières beaucoup trop intelligentes pour les ébruiter, et résultent dans une révélation à mi-parcours qui force (le spectateur) à réinterpréter tout ce qu'il a vu jusqu'alors.» - Telegraph

«Denis Villeneuve, le réalisateur de Sicario' et Prisoners, a fait d'une authenticité profonde sa signature, et dans les premières scènes d''Arrival', il nous accroche en abordant les nouvelles de navettes flottant au-dessus de la Terre de la manière la plus sobre et la moins sensationnaliste possible.» - Variety

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer