États-Unis : «Carly» s'impose devant Donald Trump

Inconnue il y a quelques jours, la républicaine... (Photo AFP, FREDERIC J. BROWN)

Agrandir

Inconnue il y a quelques jours, la républicaine Carleton Fiorina se retrouve parmi les candidats les plus crédibles du parti.

Photo AFP, FREDERIC J. BROWN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ivan Couronne
Agence France-Presse
WASHINGTON

La prestance de Carly Fiorina, l'ancienne patronne du géant informatique Hewlett-Packard, lors des deux débats présidentiels des aspirants républicains à la Maison-Blanche, l'a propulsée au rang des candidats les plus crédibles.

Le débat télévisé de mercredi soir a été regardé par 22,9 millions de téléspectateurs, un record d'audience pour CNN, presque autant que le record historique pour un débat des primaires, établi par Fox News en août, avec 24 millions, confirmant l'intérêt exceptionnel des Américains pour cette campagne dominée par le milliardaire Donald Trump depuis l'été.

Le magnat de l'immobilier a une nouvelle fois été au centre des échanges, mais au-delà de ses fanfaronnades usuelles, il a paru plus souvent à court de répliques. Et l'une des candidats à lui avoir le plus tenu tête fut Carleton «Carly» Fiorina, 61 ans.

L'avenir de cette républicaine, encore inconnue de la plupart des Américains, paraissait bien sombre en novembre 2010 : après une longue et chère campagne, Carly Fiorina perdait l'élection sénatoriale de Californie.

Et quand elle se lance officiellement dans la course présidentielle en mai dernier, peu parient sur elle, certains la reléguant au statut de candidate anti-Clinton, puisqu'elle est la seule femme des primaires républicaines.

Sa cote n'étant pas particulièrement élevée dans les sondages-entre 3 et 4 % - elle se mérite tout de même une invitation pour le débat à 11 candidats dont faisait partie Trump, mercredi soir.

Sa réponse à Donald Trump, qui s'était moqué de son physique il y a quelques jours, était guettée, et elle n'a pas manqué de remettre l'homme d'affaires à sa place.

«Toutes les femmes dans ce pays ont clairement entendu ce qu'a dit M. Trump», lui a lancé Carly Fiorina, le visage impassible, en regardant droit devant elle, forçant l'intéressé à recourir à l'une de ses pirouettes habituelles : «Je pense qu'elle est une belle femme.»

Éloges

La candidate était la vedette des émissions politiques hier, dès avant l'aube.

«Il n'y a que les femmes qui sont critiquées pour leur apparence quand elles sont candidates à la fonction suprême. Les femmes le savent, elles le gèrent tous les jours», a-t-elle dit sur la chaîne NBC.

Commentateurs et journalistes, surtout ceux enclins à torpiller Donald Trump, se sont précipités pour la déclarer gagnante de la soirée.

«Elle fut de loin la meilleure et elle a garanti sa place dans le reste des débats», a déclaré Larry Sabato, de l'Université de Virginie. «Je serais choqué si elle ne continuait pas à monter dans les sondages», a quant à lui estimé Rich Lowry, du magazine conservateur National Review.

Exposée aux critiques

La nouvelle notoriété de Carly Fiorina devrait l'exposer plus durement aux critiques sur sa carrière dans le privé.

Elle a commencé chez l'opérateur téléphonique américain AT&T, où elle a grimpé les échelons jusqu'à diriger en 1996 la transformation de la division d'équipements de télécommunications du groupe en entreprise indépendante, Lucent Technologies. Remarquée, elle est nommée pdg du géant Hewlett-Packard en 1999, devenant la femme d'affaires la plus puissante des États-Unis.

Mais elle est brutalement évincée en 2005, après la fusion mouvementée avec Compaq, au prix de 17 000 licenciements.

Un échec que lui rappellent ses adversaires démocrates, et maintenant républicains.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer