Kenya: Al-Shabab prévient que d'autres attaques auront lieu

Des femmes se couvrent le visage alors que... (Associated Press)

Agrandir

Des femmes se couvrent le visage alors que les assaillants sont présentés sur la place publique, à Garissa.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Christopher Torchia, Tom Odula
Associated Press
Garissa

Le groupe islamiste somalien al-Shabab a prévenu samedi que le Kenya serait de nouveau victime d'attaques sanglantes comme celles de l'université de Garissa, où une survivante a été retrouvée samedi.

Le groupe militant a affirmé que l'attaque à l'université du nord-est du pays, qui a fait 148 morts, constituait une vengeance pour les frappes militaires kenyanes contre les rebelles en Somalie.

«Le sang ruissellera dans les villes kenyanes», a menacé al-Shabab, selon le groupe de renseignement SITE.

Dans une déclaration publiée sur les sites Web et comptes Twitter affiliés à al-Shabab, le groupe annonce une longue guerre cruelle dont les premières victimes seront les Kenyans.

«Aucune mesure de précaution ou de prévention ne pourra garantir votre sécurité, prévenir une autre attaque ou un autre carnage.»

À la suite de ces menaces, le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, a promis de prendre des mesures sévères contre les militants islamistes.

Dans un discours télévisé à travers la nation, M. Kenyatta a affirmé que son administration allait réagir de la façon «la plus sévère possible» à l'attaque de l'université survenue jeudi. Quatre hommes armés ont pénétré dans l'établissement et tué des dizaines d'étudiants. L'armée a pu entrer quelques heures plus tard et les attaquants ont été tués.

«Nous combattrons le terrorisme jusqu'à la fin, a déclaré le président. Je garantis que mon administration réagira de la façon la plus dure possible.»

«Les forces de la sécurité sont aux trousses des complices restants. Nous allons tous les porter devant la justice.»

Le président a aussi déclaré trois jours de deuil national.

Cinq personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'attaque de Garissa ont été arrêtées.

Les forces de la sécurité du Kenya ont arrêté trois personnes qui tentaient de traverser en Somalie, a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mwenda Njoka. Les trois seraient associés à Mohamed Mohamud, aussi connu sous le nom de Dulyadin Gamadhere, un ancien enseignant d'une école islamique soupçonné d'avoir coordonné l'attaque. Les autorités offrent une récompense de 220 000 $ pour des informations qui mèneraient à son arrestation.

Deux autres suspects ont été arrêtés à l'université.

Samedi, deux jours après le massacre de Garissa, une survivante a été retrouvée. Sur son lit d'hôpital, Cynthia Cheroitich, âgée de 19 ans, a raconté à l'Associated Press qu'elle s'était cachée dans un garde-robe sous des vêtements. Elle ne s'est pas montrée, même lorsque certains de ses collègues de classe sont sortis de leurs cachettes sur les ordres des hommes armés d'al-Shabab.

Lorsqu'elle a été retrouvée vers 10 h samedi matin, la jeune femme craignait que les secouristes soient des terroristes.

«Comment fais-je pour savoir que vous êtes la police kenyane?», a-t-elle demandé.

Elle n'est sortie que lorsqu'un de ses enseignants lui a parlé.

Elle semblait fatiguée et assoiffée, mais généralement en bonne santé. Elle a affirmé avoir bu une lotion hydratante dans sa cachette tellement elle avait faim et soif.

Par ailleurs, les corps des présumés attaquants ont été étalés devant une foule d'environ 2000 personnes dans un grand espace ouvert dans le centre de Garissa. Dans la boîte d'un camion qui a lentement défilé devant la foule. Les corps des victimes ont quant à eux été transportés à Nairobi, la capitale, où les Kenyans en deuil se sont rassemblés pour se recueillir devant les restes de membres de leur famille.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer