La planète entre dans 2013

Plus de 1,5 million de personnes devaient assister... (Agence France-Presse)

Agrandir

Plus de 1,5 million de personnes devaient assister au feu d'artifice qui embrase le ciel chaque année en baie de Sydney, en Australie, illuminant son fameux opéra en forme de voiles marines.

Agence France-Presse

Partager

Associated Press
Canberra, Australie

Les feux d'artifice ont illuminé le ciel de Sydney tandis que des fêtards accueillaient avec enthousiasme la nouvelle année dans le port bondé de la métropole australienne. Il s'agissait de la première célébration d'importance à survenir dans le monde pour souligner l'arrivée de 2013.

Les plus déterminés ont passé la nuit de dimanche à lundi en camping sur les rives afin d'avoir la meilleure vue sur le spectacle pyrotechnique qui illumine chaque année le Sydney Harbor Bridge.

Les festivités doivent se poursuivre à grande échelle dans les dynamiques économies de l'Asie-Pacifique. Celles-ci sont prêtes à faire la fête avec un optimisme renouvelé, en dépit du désormais célèbre «précipice fiscal» qui menace de plonger les États-Unis dans une situation économique difficile et de se répercuter sur les fragiles économies européennes.

La Birmanie a organisé pour la toute première fois un décompte public. À Jakarta, en Indonésie, on prévoit une immense célébration dans les rues - à l'image de l'économie florissante du pays.

À Hong Kong, on a mis le paquet: le budget alloué aux feux d'artifice atteignait 1,6 million $US. Selon les organisateurs, jamais la ville n'aura vu un spectacle aussi impressionnant. Les autorités policières s'attendaient d'ailleurs à une foule de 100 000 personnes, d'après ce qu'ont rapporté les médias locaux.

Des célébrations pour le Nouvel An sont prévues à travers le monde, notamment à New York, où des centaines de milliers de personnes sont attendues sur Times Square.

Mais du côté de New Delhi, les festivités ont été gâchées par le décès, samedi, d'une jeune femme de 23 ans qui a succombé à ses blessures après avoir été sauvagement battue et violée par un groupe d'hommes.

Les hôtels, les bars et les associations de citoyens de la capitale indienne ont décidé d'annuler les fêtes qui étaient prévues et ont plutôt demandé aux gens d'allumer des chandelles afin de témoigner de leur solidarité avec la victime.

Plusieurs pays européens n'avaient pas non plus le coeur à la fête. Nombreuses sont les métropoles d'Europe qui ont décidé d'amputer le budget alloué aux célébrations du Nouvel An. Certaines villes, comme la capitale chypriote, Nicosia, ont carrément annulé les festivités en raison de la crise économique. Les sommes économisées, qui atteignent quelque 21 000 $ selon les autorités chypriotes, seront remises à 320 écoliers dans le besoin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer