Élections: Deux Saguenéens se rendront au Salvador

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Isabelle Labrie
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Deux Saguenéens, Guillaume Lavoie et Bruno Maltais, prendront part à la mission d'observation de l'Organisation des États américains (OÉA) pour l'élection présidentielle au Salvador qui aura lieu le 15 mars.

Cette mission est la troisième organisée par Mission Leadership Québec. Des jeunes délégués de la province ont déjà pris part à des expériences semblables au Pérou (2006) et au Guatémala (2007) dans le cadre du programme d'explorations et d'observations électorales. Et pour une troisième fois, Guillaume Lavoie agira comme chef de mission.

 

«Mes expériences passées me permettent de voir que ces missions ont un impact très positif sur l'engagement démocratique des participants. Ce sont des gens choisis pour leur potentiel, dans divers domaines de la société québécoise, et qui répondent à de hauts critères.»

Par exemple, le Chicoutimien Bruno Maltais est journaliste à Radio-Canada et fondateur de l'Association internationale de presse étudiante. Pour lui, cette aventure constitue une occasion d'être témoin d'événements pour mieux les faire comprendre, et ce, même s'il ne pourra porter son chapeau de journaliste au Salvador.

«Les activités politiques internationales sont mon dada. J'ai visité une trentaine de pays jusqu'à maintenant et je trouve toujours intéressant de pouvoir avoir une vision d'ensemble d'un endroit», souligne Bruno Maltais.

Mission exploratoire

Les neuf participants sélectionnés se rendront au Salvador du 7 au 18 mars. Au cours de la première semaine, ils réaliseront une mission exploratoire au cours de laquelle ils pourront rencontrer les représentants des principaux secteurs (politique, économie, éducation, communications) et ainsi comprendre sur le terrain les réalités de ce pays, le plus petit d'Amérique centrale, qui a connu une guerre civile et qui est encore aux prises avec des problèmes de violence.

Durant la seconde semaine, ils agiront comme observateurs en tant que membres en titre de l'OÉA. Ils se rendront aux quatre coins du pays pour observer le processus électoral, avant de produire un rapport.

«Ce sont des observateurs scientifiques qui baseront leurs conclusions sur les lois du pays. Les observateurs sont en quelque sorte des catalyseurs de confiance et de sécurité, qui tendent à calmer le jeu dans des situations effervescentes», mentionne Guillaume Lavoie.

Il précise que les participants ont eu droit à une journée de formation sur ce qui les attend au Salvador et sur les dangers potentiels. Il ajoute que Mission Leadership Québec se préoccupe toujours de la sécurité des participants.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer