Savoureuses, les fraises du Québec

On en raffole au goûter, en dessert et même au déjeuner. Petits et grands en... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Richard
Le Quotidien

On en raffole au goûter, en dessert et même au déjeuner. Petits et grands en apprécient le goût sucré et la couleur éclatante. Bonnes à s'en lécher les doigts, les fraises du Québec sont arrivées depuis quelques semaines déjà et elles font le bonheur de tous!

Bien que ce soit surtout au mois de juillet que l'on s'offre ce petit fruit québécois et qu'on se déplace dans les champs afin de le cueillir en famille, les fraises du Québec, ou les Fraîches du Québec, comme le dit l'appellation, sont disponibles du début juin jusqu'aux premières gelées d'octobre.

Riches en saveur, elles se déclinent en plusieurs variétés.

Surpris de savoir qu'il n'existe pas qu'une seule sorte de fraise au Québec? Vous n'êtes pas seuls. C'est que nous connaissons malheureusement trop peu la diversité de notre terroir. Jetons un oeil à ce que l'on retrouve chez les producteurs de fraises du Québec :

Dès le début juin

Veestar : produite dès le début juin, cette fraise de taille moyenne a un goût très sucré ce qui en fait une fraise de choix pour la préparation de confiture.

Annapolis : l'Annapolis a une chair plutôt tendre. Les producteurs l'apprécient pour son rendement dans les climats plus froids. Si vous souhaitez vous faire des réserves de fruits congelés, elle est une excellente candidate.

Honeyoye : cette fraise ferme, d'un rouge vif et d'une bonne taille est légèrement moins sucrée que les autres fraises de sa catégorie.

Mi-juin à la fin juillet

Kent : cette fraise, offerte de la mi-juin à la fin juillet, est un fruit assez gros de couleur rouge clair. Il est excellent pour la consommation directe aussi bien que pour la congélation.

Jewel : rouge clair et des plus volumineuses, la Jewel est savoureuse, juteuse et ferme. On l'apprécie sous toutes ses formes.

Chambly - l'une des favorites des autocueilleurs, la Chambly est facile à cueillir et à équeuter, de bonne taille, de bonne fermeté et savoureuse.

Bounty - d'un rouge très foncé, savoureuse et aromatique, elle est un peu plus molle que la moyenne. Elle est parfaite en confiture ou pour la congélation.

Darselect - sa couleur rouge clair et sa longue forme conique lui sont caractéristiques. On l'apprécie pour son goût très sucré et son arôme prononcé.

Yamaska - récoltée en toute fin de saison des fraises dites d'été, la Yamaska est ronde, de couleur rouge vif et demeure fraîche jusqu'à cinq jours après la cueillette.

Jusqu'à la mi-octobre

Seascape - cette grosse fraise juteuse, rouge vif et sucrée constitue plus de 90% de la récolte automnale des producteurs québécois.

Aromas - d'un rouge foncé et de bonne taille, l'Aromas est une variété moins sucrée,mais plutôt ferme en bouche.

Des pouvoirs nutritifs insoupçonnés

Que l'on choisisse de les consommer tels quels, de les ajouter à nos recettes ou encore de les conserver pour la saison froide, les fraises du Québec sont riches en saveur, mais aussi en vitamines et minéraux.

Ce petit fruit que nous prenons plaisir à savourer tout l'été est en effet une bombe vitaminée qui a su traverser les modes alimentaires. Elle s'est taillé une place de choix dans notre alimentation sans même que nous en réalisions tous les avantages nutritionnels.

En effet, les fraises sont une importante source de potassium, de fibres, de magnésium, d'acide folique, de vitamine C et d'antioxydants pour ne nommer que ceux-là. Nul besoin d'en dire plus pour savoir qu'on a affaire à un fruit complet aux super pouvoirs.

Qu'attendez-vous maintenant pour vous en faire des réserves question de profiter de ces bienfaits durant toute l'année?

Conservation

Envie de profiter de la saveur exquise des fraises du Québec même durant l'hiver? Il suffit de faire quelques réserves en prévision de la saison morte.

Bien entendu, il est possible de congeler les fraises. Au préalable, on conseille d'équeuter les fruits, de bien les nettoyer et de les assécher.

Afin d'éviter que les fraises ne collent entre elles lors de la congélation, on peut prendre le soin de les étendre sur une plaque à cuisson et de les laisser quelques minutes au congélateur avant de les déposer dans un sac à congélation ou un contenant hermétique.

Les fraises se conservent jusqu'à six au congélateur.

On peut utiliser les fruits congelés pour la préparation de smoothies, de muffins, de tartes, de coulis et bien d'autres recettes encore.

Une autre option pour conserver vos fraises est de les transformer pour ensuite mettre votre préparation en conserve.

Comme les compotes et confitures de fruits sont des aliments acides, il n'est pas nécessaire d'utiliser un autoclave. Il est cependant bien important de suivre à la lettre les recettes adaptées aux pots de type Mason indiquant notamment la température et le temps de traitement à la chaleur

Source: fraisesetframboisesduquebec.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer