Les milléniaux s'invitent à la campagne

28 % des canadiens ayant des enfants de... (123 RF)

Agrandir

28 % des canadiens ayant des enfants de moins de 18 ans songeraient à vendre leur résidence principale afin de financer l'achat de la propriété récréative de leurs rêves.

123 RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Bradette
Le Quotidien

L'appel de la nature se fait sentir chez les jeunes familles québécoises, qui sont de plus en plus nombreuses à acquérir des propriétés récréatives. C'est ce que révèle le Rapport RE/MAX 2017 sur les propriétés récréatives, rendu public le 27 juin dernier.

65 % des milléniaux canadiens songeraient à acheter... (123 RF) - image 1.0

Agrandir

65 % des milléniaux canadiens songeraient à acheter une propriété récréative au cours des 10 prochaines années.

123 RF

Malgré le fait que les prix sur le marché demeurent en hausse par rapport à 2016, plusieurs jeunes familles québécoises souhaitent acheter un chalet ou une maison de campagne. Pour réaliser ce rêve dans un horizon de 10 ans, elles n'hésitent pas à se tourner vers de nouvelles avenues de financement, révèle le Rapport, issu d'un sondage mené par Léger pour le compte de RE/MAX.

«Après le constat fait l'année dernière à l'effet qu'un bon nombre de baby-boomers retraités et qui approchent de la retraite, investissent les recettes résultant de la vente de leur maison dans des propriétés récréatives, le récent sondage Léger nous permet de constater que ce sont aussi les jeunes familles qui se tournent résolument vers ce marché. Cela est d'autant moins surprenant qu'avec le rythme de vie effrénée des milléniaux en milieu urbain, plusieurs d'entre eux rêvent de retrouver la tranquillité de la campagne pour s'évader des tracas de la vie quotidienne et se ressourcer en famille et entre amis » a indiqué Sylvain Dansereau, vice-président exécutif de RE/MAX Québec.

Une tendance qui diffère du reste du Canada

S'il est vrai que dans certaines grandes villes du pays, comme Toronto et Vancouver, la persistance des prix élevés de l'immobilier a incité bon nombre de baby-boomers à se départir de leur maison et à investir cette valeur résiduelle dans l'acquisition d'une propriété récréative, les courtiers du Québec n'ont pas observé la même tendance, probablement du fait que les villes du Québec, notamment Montréal, n'ont pas connu une flambée des prix similaire à certaines autres villes au pays.

Par ailleurs, dans près des trois quarts des régions visées par ce sondage réalisé auprès des Canadiens, y compris dans les régions bien connues pour leurs activités récréatives, telles que les Laurentides, les Cantons de l'Est et Charlevoix, on a constaté que ce sont maintenant les jeunes familles avec des enfants qui contribuent à alimenter la demande des propriétés récréatives. En fait, presque les deux tiers (65 pour cent) des milléniaux, c'est-à-dire le groupe des 18 à 34 ans, ont exprimé leur intention d'acheter un chalet, une maison de campagne ou un chalet de ski en guise de propriété récréative au cours des 10 prochaines années.

Pour mieux financer leur propriété de rêve

Il y a toutefois une marge entre le rêve et la réalité. C'est probablement la raison pour laquelle plus du quart des Canadiens ayant des enfants de moins de 18 ans, qui ont été sondés par RE/MAX (soit 28 pour cent), ont aussi affirmé qu'ils envisageraient de vendre leur résidence principale à la ville pour acheter un chalet, une maison de campagne ou un chalet de ski. Tandis qu'un millénial sur cinq a affirmé envisager l'acquisition d'une copropriété à temps partagé ou l'achat avec un proche.

Pour combler cet écart entre la demande et l'accessibilité, plusieurs milléniaux sont également prêts à se tourner vers des méthodes de financement audacieuses pour acquérir une propriété récréative. Par exemple, 39 pour cent d'entre eux songeraient à acheter une propriété et à en faire la location par l'entremise d'un site de location saisonnière, comme Airbnb.

D'autre part, le quart des répondants a également indiqué songer à acquérir une propriété récréative comme instrument de financement pour la retraite.

À propos du sondage

Le sondage RE/MAX 2017 sur les propriétés récréatives réalisé par Léger repose sur des estimations et prévisions basées sur l'opinion de courtiers/franchisés indépendants et de sociétés affiliées de RE/MAX.

L'enquête menée auprès des courtiers mesure la fluctuation annuelle des prix médians, l'offre de propriétés riveraines et non riveraines, la proximité des pistes de ski et l'accès à l'eau des propriétés récréatives situées dans des régions clés. Les estimations et prévisions sont basées sur l'opinion de courtiers/franchisés indépendants et de sociétés affiliées de RE/MAX.

En plus de fournir des données des sociétés et comités de courtage locaux, les courtiers sont interrogés sur les tendances, les développements et les caractéristiques du marché local.

Pour accéder au rapport complet, consultez le lien suivant : www.remax-quebec.com/assets/etudes/chalets-et-maisons-de-campagne/2017/sommaire_prov_quebec_fr.pdf

Que recherchent les milléniaux?

Quel est l'intérêt pour les milléniaux de passer leur fin de semaine au chalet ou à la maison de campagne? Parmi les caractéristiques et commodités les plus importantes soulignées dans l'enquête, le fait de renouer avec la nature figure en tête de liste (56 pour cent), vient ensuite la recherche de paix et de tranquillité (53 pour cent), la volonté de passer du temps en famille (49 pour cent) et le besoin de relaxer après une longue fin de semaine de travail (32 pour cent).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer