• Le Quotidien > 
  • Toit et moi 
  • > Un milieu de vie créatif pour les étudiants en Arts et métiers de la scène 

Un milieu de vie créatif pour les étudiants en Arts et métiers de la scène

  •  (Claudie Laroche)

    Plein écran

    Claudie Laroche

  • 1 / 7
  • Le directeur général de la Commission scolaire De La Jonquière (CSDLJ), Claude Couture, le directeur de l'École polyvalente Jonquière, Mario Bernier, le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, le président de la CSDLJ, Éric Bergeron et le directeur du programme Arts et métiers de la scène, Yves Larouche, étaient présents lors de l'inauguration le 15 décembre 2016. (Michel Tremblay)

    Plein écran

    Le directeur général de la Commission scolaire De La Jonquière (CSDLJ), Claude Couture, le directeur de l'École polyvalente Jonquière, Mario Bernier, le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, le président de la CSDLJ, Éric Bergeron et le directeur du programme Arts et métiers de la scène, Yves Larouche, étaient présents lors de l'inauguration le 15 décembre 2016.

    Michel Tremblay

  • 2 / 7
  •  (Claudie Laroche)

    Plein écran

    Claudie Laroche

  • 3 / 7
  • Auparavant, seules une à deux personnes maximum pouvaient s'entasser dans la régie. Désormais, elle peut accueillir plusieurs étudiants, donnant à la pièce assez d'espace pour bien enseigner aux jeunes les rudiments de techniciens. Pour ce faire, une rangée de sièges a dû être supprimée. (Claudie Laroche)

    Plein écran

    Auparavant, seules une à deux personnes maximum pouvaient s'entasser dans la régie. Désormais, elle peut accueillir plusieurs étudiants, donnant à la pièce assez d'espace pour bien enseigner aux jeunes les rudiments de techniciens. Pour ce faire, une rangée de sièges a dû être supprimée.

    Claudie Laroche

  • 4 / 7
  • Au plaisir des étudiants rencontrés, les sièges, vieux de plus de 40 ans, ont été remplacés par des bancs au look plus jeune. Quelques anciens bancs seront néanmoins conservés en souvenir de l'époque. (Claudie Laroche)

    Plein écran

    Au plaisir des étudiants rencontrés, les sièges, vieux de plus de 40 ans, ont été remplacés par des bancs au look plus jeune. Quelques anciens bancs seront néanmoins conservés en souvenir de l'époque.

    Claudie Laroche

  • 5 / 7
  •  (Claudie Laroche)

    Plein écran

    Claudie Laroche

  • 6 / 7
  • Revempée au coût d'environ 1 M$, la salle de spectacles sert de salle de classe pour les étudiants en Arts et métiers de la scène. (Michel Tremblay)

    Plein écran

    Revempée au coût d'environ 1 M$, la salle de spectacles sert de salle de classe pour les étudiants en Arts et métiers de la scène.

    Michel Tremblay

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

Dans le cadre des nombreuses rénovations et constructions dans le milieu scolaire de la région en 2016-2017, l'École polyvalente Jonquière avait inauguré son nouvel auditorium le 15 décembre 2016 dernier. Le Toit & Moi s'était rendu sur place afin de vous présenter en détail les rénovations effectuées.

L'auditorium sert actuellement de salle de cours pour les élèves et est amplement occupé autant par les étudiants de l'École polyvalente Jonquière que par la communauté. Elle accueille des conférenciers, des galas et est disponible pour les organismes du secteur.

Les rénovations

L'endroit a été soigneusement rénové afin d'offrir aux jeunes une salle comparative à ce qu'ils retrouveront dans les salles professionnelles. Alors qu'auparavant, seules une à deux personnes maximum pouvaient s'entasser dans la régie. Désormais, elle peut accueillir plusieurs étudiants, donnant à la pièce assez d'espace pour bien enseigner aux jeunes les rudiments de techniciens. Pour ce faire, une rangée de sièges a dû être supprimée.

Qui plus est, l'équipement qui s'y trouve n'a rien à envier aux autres salles de spectacles de la région. En effet, l'auditorium accueille une nouvelle console numérique dernier cri alors que le système d'éclairage et de levier a été modernisé afin de faire place à une salle technologiquement avancée, rendant le tout encore plus sécuritaire pour les jeunes opérateurs.

Le plafond a été réaménagé accueillant désormais des lumières à Del ainsi que des panneaux qui améliorent la sonorisation d'environ 30 %. Au plaisir des étudiants rencontrés, les sièges, vieux de plus de 40 ans, ont été remplacés par des bancs au look plus jeune. Quelques anciens bancs seront néanmoins conservés en souvenir de l'époque.

À plusieurs endroits, on peut remarquer que le bois a été recyclé sur les murs afin de conserver la chaleur de ce matériau et d'économiser sur les coûts reliés à la décoration. À l'arrière-scène, la loge redécorée aux gouts du jour faisait la fierté des artistes. Ces derniers étaient d'ailleurs très heureux d'utiliser un tel endroit où ils peuvent se maquiller, se changer et se retrouver entre les scènes.

Une salle de formation

Revampée au coût d'environ 1 M$, l'auditorium sert de salle de classe pour les étudiants en Arts et métiers de la scène. Facile de faire un parallèle entre ce qui a été fait à Jonquière et les idées des Pierre Lavoie, Ricardo Larrivée et Pierre Thibault  : offrir un cadre de travail stimulant  aux étudiants et aux enseignants. «Ce n'est pas seulement une salle de présentation, mais c'est une école en soi. La scène va servir à former des jeunes de façon globale», expliquait Mario Bernier, le directeur de l'École polyvalente Jonquière. «C'est un accessoire de plus pour la réussite de nos jeunes», lançait fièrement le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault lors de l'inauguration.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer