Vers une politique nationale de l'architecture

La Bibliothèque du Boisé, conçue par le consortium... (Doublespace photography)

Agrandir

La Bibliothèque du Boisé, conçue par le consortium Eric Pelletier, Cardinal Hardy - deux firmes qui ont joint Lemay en 2013 et 2014 respectivement - et Labonté Marcil architectes, a remporté le Grand Prix d'excellence de l'Ordre des architectes du Québec (OAQ) 2015.

Doublespace photography

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Bradette
Le Quotidien

En mars 2014, l'Ordre des architectes du Québec (OAQ) faisait une sortie publique pour réclamer la création d'une politique nationale de l'architecture qui permettrait au Québec de marquer un virage en matière de qualité des constructions. Pour sensibiliser les acteurs de tous les milieux et solliciter leur appui en faveur d'une politique nationale de l'architecture, l'OAQ avait alors entamé une tournée du Québec pour rencontrer les élus, les architectes et autres intervenants qui contribuent au développement de leur région.

Nouveau pavillon Lassonde du Musée national des beaux-arts... (© Bruce Damonte) - image 1.0

Agrandir

Nouveau pavillon Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec.

© Bruce Damonte

Pour appuyer son projet de création d'une politique nationale de l'architecture, l'Ordre a également déposé, au printemps 2016, un mémoire intitulé La qualité architecturale, un chantier à poursuivre, à l'occasion des consultations publiques du Ministère de la Culture et des Communications en vue du renouvellement de la politique culturelle du Québec.

Ces initiatives de l'OAQ ont reçu un accueil favorable de la part de nombreux acteurs du milieu et plusieurs instances à travers le Québec se sont engagées envers l'Ordre.

En 2016, une trentaine d'instances municipales québécoises, regroupant une population de plus de 2,6 millions de personnes, ont appuyé le projet de politique nationale de l'architecture porté par l'OAQ. Plus précisément, 23 municipalités, 10 arrondissements montréalais et trois commissions scolaires se sont joints à cette coalition. En plus d'appuyer le projet de politique nationale, les instances concernées ont officiellement pris position en faveur des recommandations émises par l'OAQ dans son mémoire.

«Ces appuis montrent que la qualité architecturale fait l'objet d'une préoccupation accrue au Québec, a déclaré Nathalie Dion, présidente de l'OAQ. Cela renforce notre intention de sensibiliser le gouvernement du Québec en ce sens en 2017. Nous comptons aussi solliciter le soutien officiel d'autres villes et organismes. Comme société, il est temps que nous nous dotions d'une vision commune afin de façonner à toutes les échelles un environnement bâti qui réponde à nos aspirations, qui mette en valeur la beauté de nos paysages et qui reflète notre identité culturelle.»

La Commission scolaire de la Jonquière appui l'OAQ

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, seule la Commission scolaire de la Jonquière a officiellement appuyé les recommandations de l'OAQ présentées dans son mémoire, ainsi que le projet de création d'une politique nationale de l'architecture. Le Conseil des commissaires a adopté une résolution en ce sens le 15 novembre 2016.

«La Commission scolaire de la Jonquière a choisi d'appuyer les recommandations de l'Ordre des architectes du Québec, notamment la recommandation d'une politique nationale de l'architecture, parce que le fait d'établir certains standards de construction au Québec permettrait de créer une signature propre aux établissements scolaires afin de bien identifier les écoles. L'éducation étant une priorité dans notre société, il apparaît comme indispensable de distinguer les établissements d'enseignement du Québec et l'architecture constitue une belle avenue pour le faire», explique Éric Bergeron, président de la Commission scolaire de la Jonquière.

«Il importe aussi de construire des établissements scolaires d'une grande qualité architecturale qui puisse répondre aux besoins des élèves et permettre l'innovation, en plus de s'inscrire dans un processus qui prend compte des dimensions culturelles, sociales et environnementales. De beaux bâtiments, modernes, bien pensés permettraient de rendre l'école plus attrayante, voire de faire des établissements scolaires des éléments de fierté, de créer un sentiment identitaire et d'attachement pour les étudiants. Comme le souligne l'Ordre dans son mémoire, l'influence de l'architecture dans un quartier ou un milieu de vie est notable. Les bâtiments, les espaces publics et les paysages marquent l'expérience et l'imaginaire collectif pour des décennies. La convivialité, l'harmonie visuelle et l'échelle humaine des espaces alimentent le sentiment d'appartenance des individus au lieu. Par leur caractère et leur fonctionnalité, les bâtiments suscitent aussi l'engouement des utilisateurs.»

La Commission scolaire de la Jonquière, qui possède de nombreux édifices, entend bien mettre davantage de l'avant l'architecture dans ses projets futurs et espère que le fait qu'elle soit en faveur d'une politique nationale de l'architecture encouragera d'autres commissions scolaires d'ici et d'ailleurs à appuyer l'Ordre des architectes du Québec dans ce projet.

Démarche en cours à Saguenay

Du côté des municipalités de la région, des démarches ont été entamées auprès du Comité d'aménagement, de génie et d'urbanisme (CAGU) de la ville de Saguenay. Lors de sa réunion du 25 octobre 2016, le CAGU a reçu Mme Maude Thériault, architecte. Cette dernière a présenté au Comité le mémoire et le projet de politique nationale de l'architecture de l'Ordre des architectes du Québec, ainsi que la demande d'appui. Les membres du CAGU ont discuté du sujet lors de cette même rencontre, mais aucune conclusion finale n'en est ressortie. Le sujet est inscrit à l'ordre du jour de la rencontre du CAGU du 21 février prochain.

Tournée 2017

Le thème de la politique nationale de l'architecture sera à nouveau présent dans l'actualité en 2017. En outre, l'OAQ amorcera ce printemps une tournée de 13 villes québécoises pour mener une conversation publique réunissant citoyens, élus et organismes en lien avec l'environnement bâti.

Vidéoprojections architecturales sur la façade du pavillon Président-Kennedy,... (Ulysse Lemerise/OSA Images) - image 2.0

Agrandir

Vidéoprojections architecturales sur la façade du pavillon Président-Kennedy, Quartier des spectacles (Montréal).

Ulysse Lemerise/OSA Images

Place des gens de mer, place publique au... (Adrien Williams) - image 2.1

Agrandir

Place des gens de mer, place publique au coeur de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine, est érigée sur les ruines d'une usine de transformation de poissons qui a été rasée par les flammes. Une réalisation de Bourgeois/Lechasseur architectes.

Adrien Williams

«L'architecture structure nos vies. C'est la base de notre passage et de notre identité collective, elle appartient à tous et elle est conçue pour tous. L'architecture, c'est plus que de la beauté. Une architecture de qualité est efficace en plus d'être harmonieuse. Elle crée des espaces clairs et bien organisés, confortables et stimulants. Lorsqu'on lui accorde l'importance qu'elle mérite, l'architecture est source de fierté et d'inspiration. Se doter d'une politique nationale de l'architecture, c'est se donner une vision d'avenir et des moyens d'obtenir une architecture de qualité pour tous. C'est aussi et surtout, une façon de nous donner les moyens de nos ambitions.»

L'Ordre des Architectes du Québec

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer