Une déco sous le thème du temps qui passe

  • L'ameublement de la Maison Festivalma 2017 a été fourni par Accent Meubles Alma. (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    L'ameublement de la Maison Festivalma 2017 a été fourni par Accent Meubles Alma.

    Mélissa Bradette

  • 1 / 9
  • L'effet céramique ancienne et la poutre en bois du manteau de foyer confèrent à ce dernier un style distinctif. (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    L'effet céramique ancienne et la poutre en bois du manteau de foyer confèrent à ce dernier un style distinctif.

    Mélissa Bradette

  • 2 / 9
  • Coup de coeur pour la céramique en chevron de la douche. (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    Coup de coeur pour la céramique en chevron de la douche.

    Mélissa Bradette

  • 3 / 9
  • L'horloge de la cage d'escalier se veut un rappel au thème conducteur de la déco : le temps qui passe. (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    L'horloge de la cage d'escalier se veut un rappel au thème conducteur de la déco : le temps qui passe.

    Mélissa Bradette

  • 4 / 9
  • La chambre du sous-sol arbore un look résolument urbain avec sa toile illustrant Time Square et la murale imprimée «effet béton». (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    La chambre du sous-sol arbore un look résolument urbain avec sa toile illustrant Time Square et la murale imprimée «effet béton».

    Mélissa Bradette

  • 5 / 9
  • La salle de bain du sous-sol se démarque par son plancher en alvéoles qui se décline en trois teintes et son . (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    La salle de bain du sous-sol se démarque par son plancher en alvéoles qui se décline en trois teintes et son .

    Mélissa Bradette

  • 6 / 9
  • Le papier peint de la salle de bains du sous-sol rappelle le grillage industriel. (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    Le papier peint de la salle de bains du sous-sol rappelle le grillage industriel.

    Mélissa Bradette

  • 7 / 9
  • Terrarium de Fleuriste Racine Karé. (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    Terrarium de Fleuriste Racine Karé.

    Mélissa Bradette

  • 8 / 9
  •  (Mélissa Bradette)

    Plein écran

    Mélissa Bradette

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Bradette
Le Quotidien

Le «temps qui passe» est un élément qui ressort du décor de la Maison Festivalma 2017. En fait, il a été le fil conducteur de la décoration de la maison.

«Pour illustrer le temps qui passe, nous avons choisi d'intégrer des matériaux rappelant la maison québécoise traditionnelle, le bois, notamment le bois brûlé qui a l'effet du bois de grange, et les poutres de bois d'antan, à des éléments très contemporain, comme le béton et le verre. Ces matériaux illustrent bien le passé, le présent et le futur et donnent le ton au style recherché. Également, une belle horloge habille la cage d'escalier menant au sous-sol, cette dernière est l'élément clé rappelant le thème du temps», explique Nathalie Larouche, d'ultime Décor.

Pour l'équipe d'Ultime Décor, c'est une fierté de réaliser la décoration pour la Maison Festivalma.

«Chaque Maison Festivalma représente un projet enlevant. Ce qui est agréable, c'est qu'il n'y a pratiquement pas de contraintes. L'équipe de Festivalma, nous donne carte blanche, ce qui nous permet de créer des décors exceptionnels. Dès le départ on s'approprie la maison et on l'aménage comme si c'était notre propriété de rêve. Tous les jours on vient sur le chantier et on suit l'évolution de la construction. La collaboration avec les autres entreprises partenaires est aussi fort enrichissante. Elle permet de faire de belles découvertes! Je pense, notamment à Pro MS Ingénierie. Nous avons eu un véritable coup de coeur pour leurs produits. Cette année encore, ce fût un beau défi, d'autant plus que le plan de la maison, réalisé par Manuella Flamand, était réellement agréable à travailler. Les divisions sont intéressantes, les pièces sont de belles grandeurs et lumineuses. Il y avait place à la créativité pour les aménagements», conclut Mme Larouche.

Un quartier où il fait bon vivre

La Maison Festivalma 2017 nous fait découvrir un nouveau secteur de la ville d'Alma , soit celui du Domaine Jolinaud. Le quartier, dont les rues portent toutes des noms en lien avec les étoiles, est situé dans un secteur tranquille, boisé et à proximité de tous les services.La Maison Festivalma, qui a pignon sur rue au 170, rue de la Voie Lactée, est située sur un coin de rue et profite d'un beau grand terrain qui, grâce à son positionnement, est ensoleillé du lever au coucher du soleil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer