Les villes de compagnies régionales: la suite

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, étant la capitale québécoise des villes de... (Société d'histoire Lac-Saint-Jean)

Agrandir

Société d'histoire Lac-Saint-Jean

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

(saguenay) Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, étant la capitale québécoise des villes de compagnies, possède un lot de propriétés à caractère unique sur son territoire. La semaine dernière, le Toit & Moi a présenté la toute première ville de compagnie à s'installer sur son territoire, Val-Jalbert, ainsi que le Quartier des Anglais de Dolbeau-Mistassini, la cité industrielle moderne d'Arvida et la séduisante ville de Port-Alfred de La Baie.

Dans cette présente édition, vous retrouverez la suite du dossier spécial Les villes de compagnies régionales qui ont en fait tous un point commun : Sir William Price, troisième du nom. Celui-ci, fondateur des papeteries de Kénogami et de Riverbend à Alma, a eu un rôle majeur sur le potentiel hydroélectrique de la région. En effet, la centrale hydroélectrique d'Isle-Maligne a été créée pour subvenir au besoin énergétique de l'usine de pâte de la Price Brothers de Riverbend en 1924. Cette centrale était, à l'époque, la plus puissante du monde. Celle-ci a d'ailleurs permis l'implantation de l'industrie de l'aluminium dans la région.

Ainsi, dans les pages qui suivront, vous découvrirez des faits intéressants sur la création des villes de compagnies de Kénogami, Riverbend et Isle-Maligne, en plus d'en connaître davantage sur les propriétés qui ont marqué l'histoire de la région: le Cascade House et le Manoir du Saguenay. Les maisons issues de la compagnie canadienne Wartime Housing Limited vous seront aussi présentées dans ce numéro dédié aux villes de compagnies du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Fiches-conseil

Comme vous le verrez dans les prochains textes accompagnés de photos, beaucoup de propriétaires ont réussi des restaurations impressionnantes sur leur demeure afin d'en conserver le cachet unique. Le Service de l'aménagement du territoire et urbanisme, en collaboration avec le Centre d'histoire Sir-William-Price, a réalisé des fiches-conseil pour les propriétaires qui souhaitent préserver ou rénover leur résidence, et ce, tout en respectant le style et l'époque de construction de leur bâtiment.

Voici donc les 10 fiches-conseil pouvant vous aider dans vos rénovations, disponibles en détails au www.permis.saguenay.ca.

1. La maison de colonisation 1840 à 1910

2. La maison néoclassique québécoise 1860 à 1920

3. La maison à toit mansardé 1860 à 1910

4. Les maisons pittoresque et victorienne 1870 à 1930

5. La maison néo-tudor 1900 à 1930

6. La maison vernaculaire américaine 1900 à 1945

7. La maison cubique 1910 à 1950

8. La maison boomtown 1910 à 1950

10. Le bungalow 1950 à 1975

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer