Un détour s'impose chez Brin de Scie, Brin de Ça!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

(saguenay) Des trouvailles éclectiques et uniques qui en valent le détour! À la boutique Brin de scie, Brin de Ça située près du Mont-Édouard à L'Anse-St-Jean, ce sont des pièces personnalisées, teintées d'ingéniosité que vous offrent les deux sympathiques propriétaires, Gilles Tremblay et Luce Normandin.

Ces deux jeunes retraités se sont lancés comme défi d'ouvrir une boutique de meubles restaurés dans un garage aménagé sur leur nouveau terrain, acquis pour profiter du paysage de la magnifique municipalité de L'Anse-Saint-Jean. Ce projet leur apporte une occupation passionnante, leur fait connaître les résidents du village et leur permet de mettre à profit leurs talents respectifs.

Gilles Tremblay, fabricant de meubles de profession, fait équipe avec sa conjointe, Luce Normandin, en créant des meubles qui l'inspire : «Avant, je devais travailler avec de la mélamine et du stratifié. Maintenant, je m'amuse à restaurer et créer des meubles de bois en respectant leur histoire. Ce n'est vraiment pas une corvée», explique-t-il, en plaisantant qu'il laisse à sa conjointe le soin de décaper les meubles peinturés. «Je ne touche pas à ça», ajoute-t-il en souriant.

Luce, quant à elle s'affaire à créer des lampes originales qu'elle personnalise : «Je crée les abat-jours, je les remodèle et refais le filage. Chacune d'elle est unique», relate-t-elle en pointant une lampe faite à partir d'un vieux chalumeau industriel. Elle propose aussi des pièces fabriquées par son conjoint qu'elle peint elle-même à la craie ou à la peinture de lait.

Des conceptions audacieuses

En découvrant leurs créations, on peut affirmer que les deux s'éclatent en créant des meubles et objets qui reflètent leurs personnalités animées et sociables. «J'aime le farfelu et on s'aperçoit qu'aujourd'hui, les gens osent. Ils aiment avoir un objet qui sort de l'ordinaire pour donner une touche originale à leur décor.» Et de l'originalité, ce couple n'en manque pas : lampe créée à partir d'un moulin à coudre, meuble de salon inspiré d'une valise, table de chevet en bois conçu avec une vieille boîte de vin et plus encore.

Une expérience unique

Se présenter chez Brin de scie, Brin de ça, ce n'est pas seulement magasiner un meuble pour sa maison, c'est aussi découvrir des pièces riches en histoire et des artisans fiers de leurs produits. «On aime ça que les gens viennent nous visiter, qu'ils achètent ou non. Le seul fait qu'ils montent les escaliers, qu'on entende leurs commentaires et qu'on voit leurs yeux s'émerveiller, ça nous motive. On est deux retraités qui s'amusent!», s'exclame Mme Normandin qui a visiblement beaucoup de plaisir à accueillir les gens dans sa boutique et qui adore partager ses idées et ses conseils.

La boutique Brin de Scie, Brin de Ça est ouverte les samedi et dimanche, de juin à octobre, entre 10 h et 16 h. Il est aussi possible de prendre rendez-vous en semaine en téléphonant au (418) 272-9935.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer