Le moderne... Sans dénaturer une maison vieille de 78 ans

Le couple François Lessard et Martine Dallaire a tombé en amour avec cette... (Claudie Laroche)

Agrandir

Claudie Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

(saguenay) Le couple François Lessard et Martine Dallaire a tombé en amour avec cette demeure charmante construite en 1928. Ces derniers s'amusent depuis à revamper cette maison de façon moderne, tout en conservant son esprit patrimonial.

Une maison vaste, au charme indéniable, celle-ci servait de gite avant que M. Lessard et Mme Dallaire s'en portent acquéreurs en 2010. Les travaux extérieurs avaient pour la plupart déjà été effectués lorsqu'ils en ont pris possession, mis à part la brique. Le couple les a fait restaurer, puisqu'elles étaient d'origine.

Rénovations intérieures

Forcés de faire des travaux à la suite de quelques dégâts d'eau, M. Lessard et Mme Dallaire désirent conserver le cachet ancien qui ressort de la maison. «En ouvrant les murs, on a trouvé une vieille main du Christ, un feuillet paroissial du Congrès religieux de 1938 et de vieux clous, entre autres. On découvre beaucoup de choses et c'est ce qui rend la maison si unique», relate Mme Dallaire en pointant les objets. «En améliorant l'aspect de la maison, on s'est aperçus qu'on a du plaisir à refaire vivre la maison», dit-elle.

Le couple explique qu'ils ont choisi la tapisserie sur les murs afin de faire un rappel à celles qu'on retrouvait dans les maisons de l'époque. Le bois y est aussi prédominant. Un feu de foyer électrique a aussi été installé à l'endroit où on retrouve l'ancien foyer. Plusieurs objets intéressants d'époque ont été dénichés un peu partout afin d'ajouter à l'atmosphère accueillante et ancestrale des pièces.

Trouvailles

Tout en s'affairant aux travaux, M. Lessard relate que les entrepreneurs ont tout de suite aperçu les anciens fils d'électricité utilisés à l'époque. «Des branchements et des raccords inusités», décrit-il. «On découvre aussi comment ils faisaient les choses à l'époque. Ils ont recyclé aussi beaucoup de matériaux pour les utiliser dans la construction», explique-t-il. Il a même retrouvé une partie de la boite d'emballage de bois utilisée pour un mur. Le nom d'un des anciens propriétaires y était identifié.

La plomberie a aussi dû être changée. Le couple a découvert qu'ils utilisaient encore la tuyauterie d'origine, faite de fonte. C'est pour cette raison que le plafond de la cuisine a une forme de voute, les tuyaux étant cachés aux extrémités.

Située près de la Rivière aux Sables, face à la Place Nikitoutagan à Jonquière, les propriétaires adorent cette grande demeure qui a su accueillir toute la famille. «C'est une maison qui nous a apprivoisés. Elle est très conviviale. On sent qu'elle était faite pour accueillir beaucoup de monde», relate ensemble le couple, satisfait des rénovations effectuées jusqu'à maintenant.

Les projets abondent pour François Lessard et Martine Dallaire dans cette maison aux multiples pièces. Néanmoins, entrainés par cette nouvelle passion qui est venue lors de l'achat de ce coup de coeur, pas question de dénaturer l'esprit de cette demeure. Les nouvelles pièces seront dans la même continuité.

(Rédaction publicitaire)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer