Une machine à expresso...Plus petite qu'une bouteille d'eau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

(Saguenay) Dans la lignée des objets testés par le Toit et Moi pour ses lecteurs, la Minipresso de wacaco a été mise au banc d'essai. De taille mini et sans besoin d'électricité, cette machine à expresso la plus petite au monde fait des miracles en camping.

Lors d'une randonnée, la règle d'or est d'apporter seulement les objets nécessaires et utiles avec soi. Les amateurs de café vont sûrement penser à emmener du café instantané afin de sauver de l'espace dans leur sac à dos, au détriment de la qualité du produit final.

Minipresso a pensé aux amateurs de café et de camping en créant cette machine de 17 x 6 centimètres qui pèse seulement 360 grammes. Elle se glisse dans n'importe quelle poche de manteau et génère un expresso en quelques minutes. Le résultat est surprenant : le café goûte comme si vous l'aviez fait dans une machine industrielle, et ce, à un prix très raisonnable.

Fonctionnement

D'un côté de la Minipresso, on retrouve un espace où insérer les grains de café ou une capsule de café. Ensuite, à l'autre extrémité, se situe un réservoir où l'eau chaude est insérée pour produire le café. Il suffira ensuite de quelques poussées sur la pompe placée au milieu pour faire monter la pression à 8 bars et générer un café en quelques minutes, mousse comprise!

Critique

Pour les amateurs de caféine, cet instrument est idéal, peu importe où on se retrouve. La couche de crème flottant sur le dessus est le résultat d'un parfait expresso sorti d'une machine industrielle. Lorsque dégusté, le goût recherché est présent et satisfait quiconque vient de grimper une montagne ou a marché plusieurs kilomètres en forêt pour aller camper.

Néamoins, cette petite machine peut faire place à amélioration. Elle demande un peu de pratique pour bien comprendre son utilisation et en faire un résultat suffisamment chaud. Au début, même si on utilise de l'eau bouillante, le café peinait à atteindre la température désirée. Avec un peu de pratique et de vitesse, le problème se résout.

De plus, avec la pression, l'eau finit par s'échapper de la machine. On se retrouve alors les mains mouillées, tout comme la surface de travail. Il faut savoir bien la gérer. De petits inconvénients irritants, mais qui n'enlèvent rien à la qualité du produit et à son efficacité, qui, somme toute, demeure un produit ingénieux et utile.

Enfin, peu importe l'endroit, la seule chose dont la cafetière nomade a besoin est un peu d'eau chaude et quelques grains de café. Vous pouvez donc créer le parfait expresso en un rien de temps. Détaillée à partir de 49$ US, la Minipresso se retrouve sur le marché sous deux formats. L'une fonctionnant avec n'importe quel café moulu et l'autre avec les capsules Nespresso ou Caffitaly.

(Rédaction publicitaire)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer