La vie en coop, un mode de vie alternatif

Ce type de mode d'habitation demande aux résidents de participer aux activités... (Claudie Laroche)

Agrandir

Claudie Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

(Saguenay) Ce type de mode d'habitation demande aux résidents de participer aux activités de la coopérative. Agissant tels des propriétaires, chacun d'entre eux veille au maintien de l'infrastructure en place et de la qualité de vie de leur milieu. Système axé sur la collaboration et l'entraide, les résidents de ces milieux peuvent dire qu'ils connaissent définitivement leurs voisins.

Ce type de mode d'habitation demande aux résidents... (Claudie Laroche) - image 1.0

Agrandir

Claudie Laroche

Ce type de mode d'habitation demande aux résidents... (Claudie Laroche) - image 1.1

Agrandir

Claudie Laroche

Dennis Bolduc, directeur général de la Fédération des coopératives d'habitation du Royaume Saguenay Lac-St-Jean (FECHAS) évoque que, comme dans le cas de la coopérative Langevine accueillant des personnes retraitées, « ça les aide à avoir la sécurité qu'ils ont besoin. En vivant en coopérative, ils retrouvent un voisinage généreux qui s'entraide entre eux. Ils sont une communauté qui devient comme une famille », explique-t-il. La même chose s'applique aussi dans les différentes coopératives d'habitation, avec quelques différences près.

Le fonctionnement

Contrairement à ce que certains pensent, les coopératives d'habitation s'adressent à tous. Évidemment, certaines d'entre elles doivent privilégier des membres qui sont éligibles à un supplément au loyer puisque leur mission première est de favoriser l'accès au logement pour tous. Ainsi, les gens détenant un moindre salaire pourront soumettre leur candidature à une coopérative d'habitation et auront plus facilement accès à un loyer abordable.

Néanmoins, de toutes les coopératives rencontrées, celles-ci demeurent toujours ouvertes aux profils de personnes désireuses de s'établir dans une coopérative. Dépendamment des convictions, des expériences et du niveau de participation de chaque candidat, le comité de sélection de chacune d'elles fera ses recommandations au conseil d'administration afin de choisir la bonne personne qui saura s'intégrer le mieux dans leur communauté.

Participer différemment

Toutes les personnes rencontrées dans différentes coopératives sont unanimes : il est bon de pouvoir participer économiquement d'une autre façon et de vivre en participant aux activités de l'endroit où ils habitent. Au final, participation et implication sont synonymes de coopératives d'habitation.

(Rédaction publicitaire)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer