Que fait l'arpenteur-géomètre?

On entend parler de l'arpenteur lorsqu'il est question de certificat de... (123 RF)

Agrandir

123 RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

(Saguenay) On entend parler de l'arpenteur lorsqu'il est question de certificat de localisation, de subdiviser un terrain, de rénovation cadastrale, mais son travail est beaucoup plus large. Que fait l'arpenteur-géomètre concrètement?

En leur absence, les routes ne pourraient se construire, les gratte-ciels ne pourraient pas être érigés et les citoyens ne pourraient pas poser leurs clôtures pour délimiter leur cour sans craindre de violer la propriété d'autrui.

Métier axé sur les technologies pour prendre des mesures au niveau légal, les arpenteurs-géomètres peuvent conseiller sur tout ce qui concerne le droit de propriété. Ils se déplacent, prennent les mesures et font l'examen de santé du terrain. À chaque fois qu'il y a une transaction immobilière, ce professionnel fait partie du processus. Il saura exactement s'il y a un problème d'occupation ou empiètement et si le tout est conforme aux règlements municipaux. Tous les aspects de la propriété sont examinés, ce qui protège autant les vendeurs que les acheteurs dans le cadre de transactions immobilières.

Dans le développement domiciliaire, ce spécialiste des mesures localise la position du bâtiment à construire sur le terrain. Il projette ce qui va se retrouver sur la propriété. Donc, il s'assure que les gens qui se construisent auront eux aussi une maison conforme aux normes.

Sur le plan provincial, ils sont responsables de tenir le cadastre à jour. Saviez-vous que chaque parcelle de terrain au Québec est numérotée et identifiée? Géré par le gouvernement, le cadastre est une carte du Québec indiquant les limites de chaque propriété. Les mesures et tous les détails sont retrouvés sur ce document utile autant aux futurs acheteurs qu'aux constructeurs.

Les outils préférés des arpenteurs

Interrogé sur les outils couramment utilisés dans son métier, M. Pierre-Luc Pilote, arpenteur-géomètre de la firme Girard Tremblay Gilbert inc., répond que les technologies ont beaucoup évolué depuis les années 1990 : «ce qui a vraiment changé l'arpentage, c'est l'arrivée des GPS. Un travail qui pouvait prendre deux semaines à l'époque peut maintenant prendre une journée.»

Fait intéressant, l'utilisation du drone, très utilisé dans les films et montages vidéos, aide aussi l'arpenteur dans son travail. «On est capable de remplacer des levées traditionnelles par des photos prises par un drone. Ils permettent de prendre des images, qu'on est capable de traiter avec des logiciels afin de calculer des élévations et volumes, comme la quantité de pierres ou de gravier sortis d'une carrière», explique M. Pilote.

Oeuvrant de près ou de loin dans plusieurs domaines reliés à l'immobilier et à la construction, l'arpenteur agit comme maître d'orchestre. Lors d'un projet de développement, il agit en collaboration avec les experts environnementaux, les entrepreneurs et le gouvernement. Il assure l'efficacité du marché foncier et la gestion efficace de l'utilisation des terres. Ces fonctions soutiennent le développement et les innovations, favorisant la justice sociale, la croissance économique et la durabilité de l'environnement.

(Rédaction publicitaire)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer