La carotte promue légume de l'année

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claudie Laroche
Le Quotidien

(Saguenay) Le National Garden Bureau (NGB) met en vedette chaque année une fleur annuelle, une vivace, un bulbe et un légume dans leur rubrique "année de". Cette année, un légume bien connu est mis en valeur: la carotte.

Mai approche à grands pas, plusieurs pensent déjà à ce qu'ils vont semer lorsque la neige sera disparue.  Le NGB affirme que la carotte apparaît dans le top 10 des légumes les plus importants économiquement et est l'un des plus populaires dans les jardins du monde entier. Et effectivement, depuis des lustres, nos ancêtres cultivent la carotte dans leur jardin et l'utilisent à toutes les sauces: en salade, en purée, en soupe, etc.  Le NGB a choisi la carotte pour plusieurs raisons comme sa popularité, sa particularité à être facile à jardiner, son adaptation générale dans le monde et sa diversité génétique, entre autres.

Le National Garden Bureau est un organisme à but non lucratif canadien qui est né lors de la Première Guerre mondiale. Au fil des ans, cet organisme est devenu une référence pour les amateurs d'horticulture et de jardinage. 

Mythes

Ce légume populaire a dernière lui une légende à démystifier. En effet, toujours selon le NGB, la vitamine A, dérivé de la bêta-carotène trouvé dans la carotte, aide à la santé visuelle en général, mais ne donnera pas une vision à la «superman», même si vous passez votre vie à ne manger que des carottes. Par contre, la peau humaine peut devenir plus jaune en consommant une surabondance de cette racine généralement orange. Il ne faut cependant pas trop s'en faire parce qu'après quelques semaines la peau redevient de couleur naturelle, lorsqu'ingérée modérément.

D'où vient la carotte?

L'ancêtre de ce légume racine semble trouver son origine en Afghanistan et était mauve, maigre et âcre. Avec le temps, les voisins grecs et romains l'ont cultivée et l'ont améliorée. Ce n'est par contre que vers la fin des années 1600 que son goût et sa grosseur ressemblaient plus à celle que l'on a aujourd'hui grâce aux Néerlandais.

Les mini-carottes

Les mini-carottes sont en fait des carottes régulières découpées pour le consommateur. Elles sont trempées ensuite dans une solution d'eau de javel afin d'améliorer leur conservation. Cependant, le magasine Protégez-vous affirme que ce produit est réglementé par Santé Canada qui s'assure que ce procédé ne représente aucun risque pour la santé.

Au jardin

Rares sont les jardins dans lesquels on ne retrouve pas de carottes. Avoir de belles carottes longues est un art. Semées vers la fin avril ou même en mai, elles aiment les sols sablonneux, sans roche, au soleil ou même semi à l'hombre. Il faut bien travailler la terre jusqu'à 25 cm de profondeur dans le but de laisser la racine pousser bien droite. Si elle croise le moindre caillou ou un bloc de terre compacte, elle va freiner sa progression ou se scinder pour contourner l'obstacle.

Après avoir creusé un sillon bien droit, elle se sème de différentes façons, selon votre préférence. Poignée de petites graines à la main, on peut les disposer en pincées en longeant le sillon, par contre, il faudra éclaircir les lignes lorsque les tiges auront atteint 5 cm environ. Vous pouvez aussi placer les graines une par une à tous les 7 cm, la même mesure s'appliquera pour la première option lorsque vous allez éclaircir les lignes. Il existe aussi des rubans sur lesquels des graines sont déjà disposées et dont vous pourrez seulement étendre sur votre terre.  Le feuillage de la carotte atteindra une trentaine de centimètres de haut. La récolte semée en avril sera prête à la cueillette à l'automne ou lorsque leur diamètre atteindra 3 à 5 cm.

La conserver

Lorsque la cueillette se termine, les carottes doivent sécher. Les laisser au soleil les assèchera et ensuite on pourra les frotter contre le gazon pour enlever la terre. Afin de les conserver pendant l'hiver, après avoir enlevé la queue à quelques centimètres de la carotte,  la solution ingénieuse est de les entreposer dans un caveau en bois rempli de sable. Cette opération permet à ce légume de demeurer au sec, dans un endroit tempéré, loin de la lumière.

(Rédaction publicitaire)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer