Le belvédère de Val-Jalbert: un bâtiment qui se distingue

Le belvédère recouvert de son manteau blanc. Un... (Alain Laforest)

Agrandir

Le belvédère recouvert de son manteau blanc. Un paysage hivernal magnifique!

Alain Laforest

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Bradette
Le Quotidien

(Saguenay) Le belvédère et le parcours d'interprétation de la centrale hydroélectrique de Val-Jalbert portent la signature de L'Atelier Pierre Thibault. Le projet de centrale hydroélectrique couplé à un belvédère a été implanté au pied de la chute Ouiatchouan et est voisin du vieux moulin.

La centrale hydroélectrique se présente telle une promenade... (Alain Laforest) - image 1.0

Agrandir

La centrale hydroélectrique se présente telle une promenade abritée par une enveloppe de lattis de bois ajourée.

Alain Laforest

La promenade est ponctuée de points de vue... (Alain Laforest) - image 1.1

Agrandir

La promenade est ponctuée de points de vue sur la chute et la rivière Ouiatchouan.

Alain Laforest

Intimement lié à la rivière et la chute Ouiatchouan, le belvédère crée une ballade entre la nouvelle centrale et le cour d'eau.

Un bâtiment parfaitement intégré à son milieu

Ce bâtiment, qui fait partie de la séquence touristique du Village historique de Val-Jalbert, a demandé à l'équipe de L'Atelier un grand souci d'intégration. C'est pourquoi la centrale hydroélectrique se présente telle une promenade abritée par une enveloppe de lattis de bois ajourée. Afin de permettre aux visiteurs de contempler le paysage environnant, cette dernière est ponctuée de divers points de vue sur la chute et la rivière Ouiatchouan. Ces différents coups d'oeil sont créés par une succession de belvédères suspendus tels des perchoirs.

Tout comme la nature qui a grandis au travers des ruines de la compagnie de pulpe, la façade en lattis permettra à la végétation environnante de grimper et dissimuler ce grand belvédère dans le site. Le système de lattis de bois permet non seulement d'intégrer la promenade touristique autour de la centrale, mais aussi de filtrer la lumière naturelle afin d'éviter les surchauffes en été. La qualité incroyable du jeu d'ombrage créé par le lattis de bois ajouré fait également parti de l'expérience sensorielle unique du lieu.

Le choix des matériaux a aussi été fait en fonction d'intégrer parfaitement le bâtiment à son environnement. Pour faire écho aux maisons fantômes du village, L'Atelier Pierre Thibault a choisi d'utiliser le bois local. Également, l'architecture sobre du bâtiment se veut respectueuse du caractère historique du site, pour une intégration toute en harmonie.

Prix d'excellence de l'OAQ et lauréat Grands Prix du Design

Au cours de la dernière année, le belvédère de Val-Jalbert a reçu deux distinctions majeures. En novembre 2015, le belvédère de Val-Jalbert s'est vu décerner un Prix d'excellence de l'Ordre des Architectes du Québec, dans la catégorie Bâtiments industriels. Plus récemment, le bâtiment réalisé par L'Atelier Pierre Thibault s'est mérité le Prix Hors-catégorie, à l'occasion de la 9e édition des Grands Prix du Design, qui s'est déroulée le 15 février dernier.

Source: L'Atelier Pierre Thibault

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer