Recyclage des électroniques: une pratique à adopter

En apportant vos produits électroniques en fin de... (123 RF)

Agrandir

En apportant vos produits électroniques en fin de vie utile dans un point de dépôt officiel, vous serez assurés qu'ils seront démantelés selon les normes de recyclage canadiennes.

123 RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Richard
Le Quotidien

(Saguenay) En 2014, 17 000 tonnes métriques de produits électroniques en fin de vie utile ont été recyclées au Québec. Pour 2015, bien que les chiffres officiels ne soient pas encore disponibles, l'Association pour le recyclage des produits électroniques (ARPE) est en mesure de confirmer que ce nombre a encore augmenté, signe que le programme Recycler mes électroniques portent ses fruits.

On les a suivis dans les médias tout au long de l'année, Martin Drainville et Mario Jean ont été les ambassadeurs du programme. Ils nous ont permis de connaître de façon humoristique les Serpuariens, ces produits électroniques en fin de vie utile dont on souhaite se départir.

De quelle façon se débarrasser de nos Serpuariens? Pourquoi ne pas tout simplement les envoyer aux ordures? Quels chemins parcourent-ils pour être recyclés? Voilà quelques-unes des questions que nous ont permis d'éclaircir les capsules vidéos et autres outils publicitaires des Serpuariens.

Des questions demeurent? Voici quelques informations qui pourraient vous éclairer.

Une pratique responsable

«Aujourd'hui, il est difficile de s'imaginer un monde sans électronique, souligne Dominique Levesque, directrice générale d'ARPE-Québec. Le fait est que la technologie évolue tellement rapidement qu'il devient essentiel de disposer de façon appropriée et surtout respectueuse de l'environnement de nos produits électroniques en fin de vie utile», ajoute-t-elle.

Composés de matériaux pouvant connaître une seconde vie, mais aussi de substances nocives pour l'environnement et la santé, les produits électroniques ont besoin d'un traitement particulier et ne doivent pas se retrouver aux centres d'enfouissements. Il est par ailleurs de notre devoir de s'assurer qu'ils ne soient pas exportés illégalement vers d'autres pays, déportant ainsi les enjeux environnementaux.

«Lorsque l'on apporte nos produits électroniques en fin de vie utile dans un point de dépôt officiel, on s'assure qu'ils seront démantelés selon les normes de recyclage canadiennes [...] cela nous permet par ailleurs de protéger nos données confidentielles, que peuvent contenir par exemple les ordinateurs», renchérit Mme Levesque.

L'ensemble des points de dépôt officiels est répertorié sur le site recyclermeselectroniques.ca. Il comprend des écocentres, des sites de collectes spéciales, mais aussi des détaillants approuvés par l'ARPE-Québec.

«L'un des objectifs d'ARPE-Québec est bien sûr de faire connaître le programme Recycler mes électroniques. Nous y parvenons notamment grâce à nos campagnes publicitaires. Mais afin d'assurer la croissance du volume de produits électroniques en fin de vie utile recueillie, nous devons également nous assurer qu'il soit facile pour les Québécois de se départir de leurs appareils. C'est pourquoi nous avons déployé jusqu'à maintenant plus de 900 points de dépôt à travers la province», souligne la directrice générale d'ARPE-Québec.

Une seconde vie

Une fois recueillis dans un point de dépôt, les produits électroniques sont triés puis acheminés dans un centre de recyclage audité et approuvé. C'est là qu'ils seront démantelés.

«Les substances préoccupantes sont retirées et toutes les matières pouvant être récupérées comme le plastique, le métal et le verre sont retournées sur les chaînes de production afin de servir à la fabrication de nouveaux produits [...]de cette façon nous préservons également nos ressources naturelles», explique Mme Levesque.

Si vous possédez des produits électroniques dont vous souhaitez vous défaire, mais qui n'ont pas encore atteint leur fin de vie utile et qui pourraient servir à d'autres, l'ARPE recommande de les offrir aux membres de votre entourage.

Vous pouvez aussi les confier à une entreprise de réemploi. Attention cependant de bien choisir l'entreprise de réemploi à laquelle vous confiez vos appareils.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, l'ARPE-Québec propose de faire affaire avec le Carrefour environnement Saguenay, une entreprise certifiée en vertu du programme de qualification des recycleurs (PQR) et également certifiée en vertu du programme de réemploi et de remise en état des produits électroniques (PRRPE).

Pour plus d'informations, visitez le recyclermeselectroniques.ca

Qu'est-ce que les écofrais?

Les écofrais ou frais de récupération sont établis par ARPE-Québec. Ils sont ajoutés au montant de vente des produits électroniques neufs et servent notamment à financer le déploiement du réseau de points de dépôt officiels et les coûts du programme (collecte, transport, recyclage des produits en fin de vie utile).

Ils sont établis en fonction du coût de recyclage de chacune des catégories de produits visés. Par exemple, pour un dispositif d'affichage, tel que les téléviseurs, de 46 pouces ou plus, les frais s'élèvent à 24 $. Les écofrais sont cependant beaucoup moins élevés pour les autres catégories de produits. On parle de seulement 0,90 $ pour un ordinateur portable.

Ces tarifs sont en vigueur depuis le 1er mai 2015 et sont les mêmes chez tous les commerçants.

Pour consulter le tableau complet, visitez le http://recyclermeselectroniques.ca/qc/quoi-faire/quen-est-il-des-ecofrais/

(Rédaction publicitaire)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer