Immobilier

Visite éclair au Manoir du Saguenay

Si vous connaissez un tant soit peu le secteur Arvida, son histoire, son... (Patrimoine UQAM)

Agrandir

Patrimoine UQAM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Richard
Le Quotidien

(Saguenay) Si vous connaissez un tant soit peu le secteur Arvida, son histoire, son architecture et son caractère singulier, vous n'aurez sans doute aucun mal à vous situer en entendant parler du Manoir du Saguenay. Érigé à la fin des années 30, dans ce qui est aujourd'hui connu comme étant le quartier Ste-Thérèse, cet imposant bâtiment a alimenté l'imaginaire de bien des enfants. Ayant occupé, au fil des ans, plus d'une vocation, il est aujourd'hui utilisé comme Centre opérationnel aluminium pour Rio Tinto Alcan.

La salle La Seigneurie est encore aujourd'hui utilisée... - image 1.0

Agrandir

La salle La Seigneurie est encore aujourd'hui utilisée comme salle à manger. Près de l'entrée, une table a été dressée selon les règles applicables au milieu du siècle dernier. On peut également prendre connaissance des prix du vin tel qu'il était vendu à partir de 1961, année durant laquelle la vente d'alcool fut légalisée à Arvida.

Très peu d'éléments ont été retouchés au fil... - image 1.1

Agrandir

Très peu d'éléments ont été retouchés au fil des ans. On peut encore voir les planchers de bois et d'ardoises d'origine ainsi que les portes, la tapisserie et les moulures qui habillaient l'édifice à sa construction.

Jusqu'au 14 août, ceux et celles qui emprunteront l'autobus touristique de Saguenay pour profiter du circuit Ville de compagnie (Jonquière) auront la chance de visiter ce lieu emblématique d'Arvida. Une occasion qu'il vaut mieux ne pas laisser filer.

Une visite exclusive

Promotion Saguenay désirait depuis longtemps ajouter cet arrêt à son circuit de Jonquière. En collaboration avec la Pulperie de Chicoutimi ainsi qu'avec le bon vouloir de Rio Tinto Alcan, le bâtiment patrimonial ouvre donc ses portes aux visiteurs.

Cette activité, exclusive à l'autobus touristique de Saguenay, donne accès à une infime partie du manoir, mais permet une belle incursion dans l'histoire grâce notamment à l'exposition de photos historiques, d'articles de journaux et de divers artéfacts.

Accompagnés de leur guide, les visiteurs ont accès au vestibule, à la salle à manger et au salon Maria-Chapdelaine.

Architecture régionaliste

Érigé en 1939 d'après les plans de l'architecte Harold Lea Fetherstonhaugh, le Saguenay Inn, comme on l'appelait à l'époque, a officiellement ouvert ses portes en 1940. Le bâtiment de deux étages en plus d'un sous-sol servait alors à loger le personnel célibataire de l'Aluminium Compagny of Canada Limited.

Aux dires de M. Robert Carbray (le guide de Promotion Saguenay en poste lors de ma visite), l'endroit était fort apprécié des résidants, possédant un immense terrain et situé tout près du club de golf ainsi que d'autres lieux très fréquentés.

Son architecture, inspirée des manoirs bretons et normands, se caractérise principalement par ses murs de maçonnerie, son toit à deux versants ainsi que ses cheminées, jumelées, reliées par un mur massif.

Encore aujourd'hui, on peut en apprécier la qualité de construction.

Aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur, on remarque la volonté de l'entreprise propriétaire d'effectuer une sorte de pont entre la Guyane Britannique, source de bauxite, et le Québec, producteur d'aluminium.

Plusieurs éléments architecturaux tels que les fenêtres à guillotine à carreaux rappellent l'architecture anglaise alors que les boiseries en pin noueux sont propres à l'architecture canadienne française. Cet heureux mélange est ce qui a servi à créer les bases de l'architecture régionaliste fortement reprise dans le milieu de l'hôtellerie de luxe.

Dans les pièces ouvertes aux visiteurs, on peut également remarquer les larges morceaux d'ardoises qui recouvrent le sol du vestibule comme de la serre ainsi que l'utilisation de l'aluminium qui est omniprésente (garde-corps, lustre de l'entrée). La fleur de lys est par ailleurs utilisée à maints endroits, sur les moulures au plafond, comme insertions dans les portes et même sur les rampes d'escalier.

«Très peu d'éléments ont été retouchés au cours des dernières années. Ils ont refait les foyers afin de les convertir au gaz et de les mettre aux normes, mais sinon, on voit qu'ils ont souhaité conserver le style original. Le plancher, les poutres de bois au plafond, les portes, tous ces éléments sont intacts. On ne souhaitait pas mettre le bâtiment au goût du jour comme on dit,» exprime le guide touristique.

De Saguenay Inn à Manoir du Saguenay

Comme mentionné plus haut, le Saguenay Inn servait à accueillir les travailleurs célibataires. Les familles, elles, étaient logées dans les appartements Britanny Row.

Puis autour de 1961, alors que la vente d'alcool fut légalisée à Arvida, le Saguenay Inn ouvrit ses portes aux visiteurs. L'établissement se transforma en hôtel luxueux. Selon M. Carbray, les jeunes femmes étaient alors nombreuses à venir y passer d'agréables moments à la recherche du mari idéal.

L'établissement conserva cette vocation jusqu'en 1985. Le Manoir du Saguenay ouvrit ensuite ses portes le 12 février 1990, mais seulement pour les réunions d'affaires et autres rencontres internes du personnel de l'Alcan.

Aujourd'hui, plusieurs bureaux administratifs prennent place dans les anciennes chambres d'hôtel. Rio Tinto Alcan en a officiellement fait son Centre opérationnel aluminium.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer